/news/coronavirus
Navigation

Un cas confirmé de COVID-19 dans un service de garde d'urgence

Coup d'oeil sur cet article

MONTRÉAL – Une éducatrice de service de garde d'urgence a été déclarée positive à la COVID-19, a fait savoir jeudi la Fédération du personnel de soutien scolaire (FPSS-CSQ), qui déplore un manque de protection de la part du gouvernement Legault. 

• À lire aussi: COVID-19: plus de 900 nouveaux cas au Québec, le bilan dépasse les 5000 

• À lire aussi: COVID-19: le cap des 11 000 cas dépassé au pays 

«Ce qui arrive aujourd'hui est malheureux, mais était prévisible! Le pire, c'est que ce service de garde reste ouvert», a fait savoir par communiqué Éric Pronovost, président de la FPSS-CSQ. 

Selon ce dernier, des mesures «d'hygiène claires et uniformes» ont été réclamées pour l'ensemble des commissions scolaires, pour l'entretien des services de garde d'urgence, mais «tout ce qui a été actuellement transmis reste flou et imprécis». 

M. Pronovost soutient que ce premier cas de confirmation était connu depuis jeudi matin. 

«Il semble que le DRH [Département des ressources humaines] de la commission scolaire concernée et la Santé publique soient actuellement en communication afin de déterminer la suite des choses», a soutenu la Fédération. 

La question des primes

Par ailleurs, Éric Pronovost ne s’explique pas que le gouvernement n'accorde aucune prime au personnel de soutien scolaire qui, rappelle-t-il, est au front. «Ça n'a aucun sens», a-t-il dit. «Le personnel sur le terrain a peur, et il a raison! Le gouvernement ne les protège pas et les dédommage encore moins», a-t-il ajouté.

Situation au Québec

En date du

Cas confirmés

Total

Décès

Total

Vaccins administrés

Total 84 837+ 9 264

Tests effectués

Total 5 195 725+ 35 114

Hospitalisations

Total

Soins intensifs

Total

Voir tous les chiffres