/news/coronavirus
Navigation

Dernière mise à jour :

Suivez les derniers développements
Voir les derniers chiffres >

Québec

Nombre de cas

Canada

Nombre de cas

Monde

Nombre de cas

Décès

Des masques pour le Québec détournés

Fabriqués en Chine, ils ont été expédiés en Ohio après être arrivés sur la Rive-Sud de Montréal

Coup d'oeil sur cet article

Des milliers de masques KN95 pour protéger des travailleurs de la santé qui avaient été commandés en Chine par un entrepreneur chinois de Montréal ont bizarrement été renvoyés aux États-Unis après avoir été livrés au Québec.  

• À lire aussi - Ottawa ne peut garantir qu'il n'y aura pas de pénurie d'équipement médical  

• À lire aussi - Il y en a de disponibles, assurent des entreprises d’ici  

Cette situation survient alors que le Québec est engagé dans une véritable course pour mettre la main sur des masques, a révélé hier le premier ministre François Legault.         

Fan Zhou, le propriétaire d’une entreprise manufacturière de Saint-Laurent, dit avoir passé des commandes en Chine à la fin mars afin d’obtenir 10 000 masques KN95 pour approvisionner les hôpitaux de Montréal, dont l’Hôpital général juif.  

  • ÉCOUTEZ Jean-Louis Fortin, directeur du Bureau d'enquête de Québecor:

« Quand vous regardez l’équipement des travailleurs de première ligne au Québec en ce moment, c’est extrêmement pauvre. Il y a beaucoup de choses qu’ils n’ont pas du tout », dit-il.         

« Il manque des masques [dans les hôpitaux du Québec], c’est déjà en train d’arriver », a-t-il dit.         

 

Fan Zhou, patron de l’entreprise SmartMi, à Montréal, montre quelques masques qu’il a actuellement en sa possession.
Photo courtoisie
Fan Zhou, patron de l’entreprise SmartMi, à Montréal, montre quelques masques qu’il a actuellement en sa possession.

 

Avoir des contacts sur place  

Selon lui, les usines qui produisent des masques en Chine fonctionnent actuellement à plein régime et les commandes du gouvernement chinois ont la priorité. La seule façon de réussir à se faire livrer des masques est d’avoir des contacts sur place et de passer par des canaux non traditionnels.         

Dimanche, une première livraison de masques KN95 en provenance de Hong Kong est arrivée au centre de DHL à Saint-Lambert, au Québec, selon le suivi de la marchandise sur le site de l’expéditeur DHL, mais hier, la marchandise avait bizarrement été redirigée vers un centre de service de DHL à Cincinnati, en Ohio.         

Le Journal devait aller prendre des photos des premiers masques livrés mais à la grande surprise de tout le monde, on a ensuite appris qu’ils n’étaient plus au Québec.         

Fan Zhou dit avoir tenté hier d’obtenir des explications de DHL, mais sans succès. « La communication avec DHL a échoué deux fois aujourd’hui », a indiqué un associé de Fan Zhou à Montréal, Stef Saad.     

 

  

Désastre majeur  

Le président Donald Trump a approuvé hier une déclaration de désastre majeur en Ohio à cause de la crise du coronavirus. Cette mesure permet à l’État de prendre des moyens extraordinaires pour assurer la sécurité de ses habitants. Impossible de savoir si le renvoi des masques KN95 en Ohio est lié à cette décision.         

Le quotidien Libération a rapporté hier que les Américains avaient détourné une commande de masques destinés à la France en payant comptant deux fois ce que les Français étaient censés payer.         

Il y a trois jours, le site Buzz Feed a rapporté que la FDA avait bloqué les importations de masques KN95, qui sont une solution de rechange chinoise presque identique aux fameux masques N95, mais dont les normes sont légèrement différentes.         

Selon Fan Zhou, les Américains et les Canadiens ont pris beaucoup de retard par rapport aux Européens pour les commandes de masques en Chine. « Les Américains voulaient au début produire les masques chez eux, mais ça va prendre beaucoup de temps », explique-t-il.         

Renvoyés aux États-Unis         

La photo montre l’itinéraire des masques. Il s’agit d’un suivi de marchandises sur le site de l’expéditeur DHL. On peut voir que les masques sont arrivés au Québec dimanche, mais hier, sans explication, ils étaient réattribués à Cincinnati en Ohio.
Capture d'écran
La photo montre l’itinéraire des masques. Il s’agit d’un suivi de marchandises sur le site de l’expéditeur DHL. On peut voir que les masques sont arrivés au Québec dimanche, mais hier, sans explication, ils étaient réattribués à Cincinnati en Ohio.

  

  

Un résumé pertinent de la journée,
chaque soir, grâce aux diverses
sources du Groupe Québecor Média.