/news/coronavirus
Navigation

Dernière mise à jour :

Suivez les derniers développements
Voir les derniers chiffres >

Québec

Nombre de cas

Canada

Nombre de cas

Monde

Nombre de cas

Décès

Victoria veut devenir ambidextre

JOURNAL DU CONFINÉ VICTORIA WILLIAMS
Photo courtoisie Victoria Williams tente de couper une pomme avec sa main droite alors que sa main gauche dominante est encombrée par une mitaine de four.

Coup d'oeil sur cet article

Avec le confinement qui a chamboulé leur vie, les Québécois doivent faire preuve de débrouillardise. Nos lecteurs témoignent ici de leur nouveau quotidien, rempli de défis, mais aussi d’opportunités.


Victoria Williams est gauchère. Elle a l’habitude de devoir s’adapter pour poser de petits gestes du quotidien aussi simples qu’ouvrir une conserve, découper ou écrire dans un cahier à spirale. Son défi durant le confinement : devenir ambidextre.

La femme de 20 ans s’est fixé un objectif de taille, mais elle a beaucoup de temps à sa disposition pour le réaliser.

Améliorer la motricité fine d’une main qu’on n’utilise quasi jamais ne se fait toutefois pas en un claquement de doigts.

« Je voulais faire quelque chose d’utile [pendant le confinement], pas juste regarder Netflix. Je voulais stimuler mon cerveau, même si je n’ai plus de cours », explique celle qui a regagné le domicile de ses parents, sur la Rive-Sud (Montréal).

Étudiante en Art et technologie des médias, au cégep de Jonquière, Victoria a commencé par lire sur les bienfaits de l’ambidextrie pour le développement du cerveau.

Depuis deux semaines, elle s’exerce à écrire de la main droite chaque jour pendant une vingtaine de minutes.

Cela lui demande un effort certain, à la fois de concentration et de dextérité.

Bien que sa calligraphie ressemble pour le moment à celle d’une enfant de maternelle, Victoria ne se laisse pas abattre. 

En tant que gauchère, elle est habituée à vivre dans un monde où tout est à l’envers pour elle.

On n’a qu’à penser aux ouvre-boîte, aux ciseaux, aux souris d’ordinateur, aux cahiers à spirale, tous conçus pour les droitiers.

Pour espérer devenir éventuellement ambidextre, la jeune femme a d’ailleurs décidé de tenter de pratiquer le plus d’activités quotidiennes possible avec sa main droite.

Mitaine de four

Manger, se brosser les dents ou les cheveux, ouvrir une porte : toutes les occasions sont propices à l’apprentissage.

Question d’augmenter le niveau de difficulté, elle « encombre » sa main dominante... avec une mitaine de four.

Bien qu’elle ne constate pas encore une réelle progression, l’étudiante mise sur le long terme pour atteindre son objectif.

Après tout, Léonard de Vinci n’est pas né ambidextre, mais il a réussi à peindre plusieurs de ses célèbres toiles en utilisant ses deux mains. 

Inspirant, n’est-ce pas ?


Faites-nous connaître vos anecdotes et vos histoires de confinement. Écrivez-nous et envoyez-nous des photos à : confinement@quebecormedia.com

Un résumé pertinent de la journée,
chaque soir, grâce aux diverses
sources du Groupe Québecor Média.