/news/coronavirus
Navigation

Dernière mise à jour :

Suivez les derniers développements
Voir les derniers chiffres >

Québec

Nombre de cas

Canada

Nombre de cas

Monde

Nombre de cas

Décès

Maëlle chasse les trésors

Sa mère enseignante utilise des jeux pour lui apprendre à compter

JOURNAL DU CONFINÉ AUDREY CARON
Photo courtoisie Maëlle, 6 ans, pose fièrement avec la récolte de la chasse au trésor organisée par sa maman.

Coup d'oeil sur cet article

Avec le confinement qui a chamboulé leur vie, les Québécois doivent faire preuve de débrouillardise. Nos lecteurs témoignent ici de leur nouveau quotidien, rempli de défis, mais aussi d’opportunités.


Quoi de mieux qu’une chasse au trésor pour que sa fille de 6 ans apprenne à compter ? L’enseignante Audrey Caron a trouvé une façon originale pour que sa belle Maëlle continue à faire ses devoirs religieusement durant le confinement.

La maman de 39 ans se réjouit de voir que son aînée garde le sourire même si elle s’ennuie beaucoup de ses amis.

Surtout que la fillette doit maintenant vivre 24 heures sur 24 avec Alexis, son petit frère de six mois, et ce n’est pas de tout repos !

Comme des millions de citoyens, le quotidien de la famille qui réside à Beaupré, près de Québec, a été grandement bouleversé avec l’arrivée de la COVID-19.

Audrey Caron a toutefois conservé une routine au sein de la maisonnée pour que ses enfants ne ressentent pas trop les contrecoups de la crise actuelle. 

Maëlle doit donc toujours faire ses devoirs, acheminés virtuellement chaque jour par son enseignante.

Mais la mère de famille a transformé les leçons en jeux.

Et une souris verte...

Pour réviser les chiffres et les nombres, la fillette devait faire une chasse au trésor dans la maison.

Trouver un rouleau de papier de toilette, deux clés, quatre cuillères, six livres, 10 bas, 12 pièces de monnaie, puis en faire le décompte.

Pour pratiquer la motricité fine et l’alphabet, Maëlle devait fabriquer des serpentins en pâte à modeler et les utiliser pour écrire son nom.

Même si elle est actuellement en congé de maternité, Audrey Caron a donc dû reprendre son rôle d’enseignante un peu plus tôt que prévu.

« Mon petit dodo de l’après-midi avec bébé, on oublie ça », résume-t-elle en riant.

Car en plus de ses chapeaux de maman et de professeure, la trentenaire en porte désormais un nouveau : celui de meilleure amie de sa fille de 6 ans.

Ce qui veut aussi dire s’asseoir par terre pour jouer aux pouliches, afin que Maëlle puisse continuer de cultiver sa passion pour les chevaux.

Un résumé pertinent de la journée,
chaque soir, grâce aux diverses
sources du Groupe Québecor Média.