/weekend
Navigation

La créativité des humoristes à l’honneur

Coup d'oeil sur cet article

La crise du coronavirus force le milieu de l’humour à se réinventer. Alors que tout le monde est confiné à la maison, les initiatives pour rejoindre le public passent très souvent par le web, ces jours-ci. Voici quelques projets originaux qui ont capté notre attention cette semaine.  

Le comedy club virtuel de Phil Roy 

Photo Chantal Poirier

Phil Roy n’avait donné que huit spectacles de rodage pour sa nouvelle tournée lorsque la crise du coronavirus a frappé le Québec de plein fouet. Pour continuer à faire évoluer son matériel, l’humoriste a eu l’idée de concevoir un « comedy club virtuel » pour 80 à 100 spectateurs triés sur le volet. Des humoristes comme Laurent Paquin et Pierre-Yves Roy-Desmarais ont fait les premières parties de ce spectacle au cours des derniers jours. « Je ne pensais jamais avoir autant de personnes intéressées ! » a mentionné Phil Roy, qui a reçu 2500 courriels de fans après avoir parlé de ce nouveau projet uniquement sur sa page Facebook.  

François Bellefeuille avec le public 

Photos courtoisie

Parce qu’il ne voulait pas rester chez lui à ne rien faire, et que tous ses spectacles venaient d’être annulés ou reportés, François Bellefeuille a trouvé un concept original pour rejoindre son public malgré le confinement. Sur le site pasbesoindepantalon.com, il invite les gens qui le souhaitent à se présenter en remplissant un formulaire. Quelques chanceux pourront ensuite participer à une conversation vidéo de groupe à distance. Dans la première vidéo mise en ligne cette semaine, Bellefeuille était accompagné de l’humoriste François Boulianne et ils discutaient de tout et de rien avec sept personnes du public.  

Le retour de Jon Lajoie 

Photo courtoisie

Il y a une dizaine d’années, le comédien Jonathan Lajoie, connu alors pour son rôle dans le téléroman L’Auberge du chien noir, avait fait un virage très remarqué en humour avec son personnage Jon Lajoie. Ses chansons irrévérencieuses anglophones comme Every-day Normal Guy et Show Me Your Genitals et avaient été vues par des millions de personnes sur YouTube. Puis Lajoie s’était tourné pendant quelque temps vers la musique folk, et sérieuse, avec le projet Wolfie’s Just Fine. Mais voilà que la pandémie a ramené l’humoriste à l’avant-plan. Ces derniers jours, Lajoie a publié deux vidéos, dont l’hilarante Ballad of a Hand, où une main ne comprend plus pourquoi elle se fait laver si souvent ces jours-ci.  

« Batailles » virtuelles 

Photo courtoisie

Voici un projet télé qu’on ne pouvait passer sous silence. Pour la première fois de son histoire, la chaîne Z présentera une émission en direct avec « le grand défoulement humoristique » Roast COVID-19, le 16 avril à 21 h. Animée par Alexandre Barrette, l’émission présentera une dizaine d’humoristes en éloignement physique. Ceux-ci traiteront de la crise actuelle dans une formule « où tout sera permis ».  

Des clowns pour aider 

Photo courtoisie

En raison de la pandémie, la Fondation Dr Clown ne peut évidemment plus travailler comme avant, avec ses 55 artistes clowns thérapeutiques. Mais pour pouvoir continuer d’apporter un soutien thérapeutique aux enfants hospitalisés et aux aînés isolés, la fondation a lancé il y a quelques jours les Rendez-vous Nez-à-nez. « Il s’agit d’un service de vidéoconférence de 10 à 15 minutes où la famille et leurs enfants ainsi que les aînés peuvent briser leur isolement et profiter des bienfaits de notre approche thérapeutique, mentionne Audrey Vincent, responsable des communications à la Fondation Dr Clown. C’est l’art au service de l’anxiété. »  

Festivals sur le web 

Photo courtoisie

Comme on l'a appris il y a quelques jours, la présentation du festival Juste pour rire est reportée à l'automne. Celle de ComediHa-Fest, en août, est toujours incertaine à Québec. Qu’à cela ne tienne, les deux organisations ont pris d’assaut le web depuis le début de la crise en publiant plusieurs numéros inédits parmi leurs archives des dernières années. Il y a quelques jours, ComediHa a annoncé qu’elle faisait une programmation spéciale « En quarantaine », sur YouTube, avec la mise en ligne de plus de 40 vidéos exclusives en 14 jours.