/sports/football/alouettes
Navigation

LCF : James Wilder espère qu’une partie de la saison sera sauvée

SPO-CFL Eastern Final
Photo d'archives, Agence QMI James Wilder

Coup d'oeil sur cet article

Le nouveau venu chez les Alouettes de Montréal James Wilder fils espère que la Ligue canadienne de football (LCF) considérera le scénario d’une saison écourtée, advenant une embellie dans la situation liée à la pandémie de COVID-19.

En entrevue avec le réseau TSN dimanche, le porteur de ballon a indiqué qu’il était personnellement prêt à reprendre l’action quand ce sera possible.

«Peu importe quand la situation sera réglée, si c’est pendant le calendrier de la saison, eh bien nous n’allons pas simplement annuler la saison, a dit Wilder. Au pire, nous aurons une demi-saison. Les joueurs le veulent, les entraîneurs le veulent, les partisans aussi, alors nous devons simplement reprendre quand ce sera sécuritaire de le faire. Aussitôt que nous aurons le feu vert, nous allons jouer.»

Celui qui a disputé les trois dernières campagnes avec les Argonauts de Toronto est d’ailleurs prêt à faire une croix sur une bonne partie du calendrier initialement prévu pour s’assurer qu’il y ait bel et bien du football de la LCF cet été.

«Je serais d’accord avec une saison plus courte. L’important est d’être en sécurité. [En considérant la situation], ce ne sera pas une saison normale. Il n’y aura pas 18 matchs», a-t-il concédé.

En communication

Par ailleurs, Wilder a expliqué que les joueurs des Alouettes restaient en contact en cette période de confinement.

«Nous nous sommes réunis pour tenir notre propre petit camp [avant la pandémie] afin de tisser des liens d’équipe rapidement. Présentement, nous sommes tous de retour à la maison, mais nous restons en contact avec des discussions de groupe.»

C’est d’ailleurs le quart-arrière Vernon Adams fils qui est responsable de la gestion de ce groupe. «Si nous avons des questions, Vernon est là pour s’assurer que nous sommes tous sur la même longueur d’onde.»