/finance/business
Navigation

Busbud licencie le tiers de ses employés

Elle a vu sa clientèle fondre comme neige au soleil en pleine pandémie

Louis-Philippe Maurice, cofondateur de Busbud
Photo d'archives, Agence QMI LP Maurice

Coup d'oeil sur cet article

La start-up québécoise à succès de ventes de billet d’autobus Busbud a licencié le tiers de ses employés vendredi dernier, a appris Le Journal. 

«Nous confirmons qu’il y a eu vendredi le 6 avril 16 mises à pied temporaires d’employés à temps plein ainsi que 7 rôles à temps partiel dans le département du service à la clientèle. L’entreprise comptait 72 employés», a indiqué au Journal son PDG et cofondateur LP Maurice. 

Industrie paralysée 

En pleine crise, Busbud n’a d’autres choix que de remercier une bonne partie de ses employés parce que la demande est au point mort. 

«Les mises à pied sont une conséquence du virus COVID-19, qui a des impacts importants sur les transporteurs d’autobus autour du monde ainsi que sur l'industrie du voyage», a poursuivi LP Maurice. 

D’après l’entreprise, de plus en plus de transporteurs ont réduit leurs opérations en raison de la COVID-19, ce qui frappe de plein fouet la start-up. 

Les mesures de confinement et les restrictions sur le voyage ont saigné l’inventaire de trajets de bus disponibles, a précisé la start-up.