/news/coronavirus
Navigation

COVID-19 : les réponses à vos questions

COVID-19 : les réponses à vos questions
AFP

Coup d'oeil sur cet article

Vous avez des questions sur les mesures annoncées par les gouvernements? Vous doutez d’une nouvelle relayée sur les réseaux sociaux? Votre témoignage mérite notre attention? Écrivez-nous dès maintenant à l’adresse coronavirus@quebecormedia.com. Nous tenterons de répondre à votre question au cours des prochains jours. 

• À lire aussi: COVID-19: Léger ralentissement des nouveaux cas

• À lire aussi: COVID-19: le PQ demande la fermeture des sections «non prioritaires» dans les grandes surfaces

• À lire aussi: Tous les développements de la pandémie de COVID-19

Comme plusieurs snowbirds, ma seule résidence est mon véhicule récréatif. Est-ce que nous pourrons entrer dans nos campings respectifs au Québec pour les six prochains mois? (Josée Monette)

«Seuls les snowbirds qui n’ont pas d’autres options de logement au Québec peuvent camper sur les terrains. Ces campings doivent fermer tous les accès aux espaces communs. Les services d’eau, d’électricité et d’égouts doivent être fournis directement sur les sites, afin de permettre aux campeurs de respecter l’isolement obligatoire durant 14 jours suite à leur retour, puis la distanciation sociale à la suite de leur isolement complet.» - Simon Tessier, PDG de Camping Québec 

Les propriétaires ont cependant le dernier mot quant à l’ouverture des terrains aux snowbirds. Une liste des établissements disposés à les accueillir est disponible sur le site web de Camping Québec. 

Si l'un de mes parents est en résidence pour aînés, est-ce que je peux aller le chercher pour l'accueillir chez moi pendant cette crise? (Linda Boudreau)

«Ce sont des situations qui doivent être observées au “cas par cas”. La personne âgée doit notamment être en mesure de sortir par elle-même de l’établissement, puisque ses proches ne peuvent y entrer. De plus, il sera impossible pour quiconque de regagner la résidence tant que la pandémie ne sera pas terminée. Si la résidence pour aînés compte des cas d’infection, il ne sera pas possible d’aller y chercher son parent ou son proche.» - Marie-Claude Dion, responsable des communications pour le Regroupement québécois des résidences pour aînés 

J'ai un emploi considéré comme essentiel et je fais beaucoup d’heures supplémentaires, tellement que je changerai de tranche d’imposition lors de la prochaine déclaration de revenus. Que puis-je faire pour réduire mes montants imposables? (Lucie Hurtubise)

«La première à chose à faire, c’est d’utiliser vos droits de cotisation inutilisés de REER pour diminuer le revenu imposable. Ensuite, vous pourriez acheter jusqu’à 5000 $ en actions d’un ou l’autre des deux fonds de travailleurs, soit le Fonds de solidarité FTQ et le Fondaction, qui offrent respectivement un crédit d’impôt provincial de 30 % et de 35 % sur le montant investi. C’est une bonne idée de contacter un conseiller financier pour faire les bons choix en fonction de notre situation financière et de notre tolérance au risque.» - Angela Iermieri, planificatrice financière chez Desjardins Gestion de patrimoine 

Pour ce qui est de la subvention salariale fédérale de 75 % aux entreprises, est-ce que les revenus admissibles sont calculés selon les montants facturés pendant cette période ou plutôt selon les montants reçus? (Ricardo Perozo)

«Ça dépend comment l'entreprise fait sa comptabilité annuelle. Si elle utilise les montants facturés, c’est ce qui sera inclus dans le calcul. Même chose dans le cas des montants reçus. L’entreprise ne peut pas changer sa méthode de comptabilité pour essayer d’avoir des subventions plus généreuses. Il faut être constant dans la façon qu’on déclare nos revenus. [...] Dans leur demande de subvention, les employeurs devront attester la baisse des revenus. Les revenus seront comparés d’une année à l’autre, c’est-à-dire une comparaison entre mars 2019 et mars 2020, mais également pour les mois d’avril et mai.» - Benoit Chaurette, planificateur financier et conseiller pour Banque Nationale Gestion privée 1859 

J’ai quitté mon emploi volontairement quelques semaines avant la crise de la COVID-19. Suis-je admissible à la PCU? (Jessica Lavoie)

Lorsqu’on a quitté notre emploi de façon volontaire, nous ne sommes pas admissibles à la Prestation canadienne d’urgence. Si on a pris la décision d’aider quelqu’un qui n’a pas la COVID-19, c’est un choix personnel et nous ne pouvons toucher aux prestations. Il faut vraiment que la perte de revenus soit une conséquence directe de la COVID-19.» Me Marianne Plamondon, avocate et associée chez Langlois avocats

Situation au Québec

En date du

Cas confirmés

Total

Décès

Total

Vaccins administrés

Total 84 837+ 9 264

Tests effectués

Total 5 195 725+ 35 114

Hospitalisations

Total

Soins intensifs

Total

Voir tous les chiffres