/misc
Navigation

Franklin Delano Roosevelt à la rescousse contre la COVID-19?

Franklin Delano Roosevelt à la rescousse contre la COVID-19?
Library of Congress

Coup d'oeil sur cet article

Si l’histoire ne se répète jamais vraiment et que nous en tirons généralement trop peu de leçons, un petit retour dans le passé constitue parfois une source d’inspiration pour attaquer nos problèmes contemporains.  

Le site The Hill publiait ce matin un bel article sur l’expérience qu’on lance ces jours-ci au Massachusetts. Une expérience qui n’est pas sans rappeler les mesures inédites proposées par Franklin Delano Roosevelt lors de la Grande Dépression. Des circonstances dramatiques permettaient alors une intervention accrue de l’État dans un pays qui y est habituellement allergique.     

Les responsables de la santé et les élus ont décidé de joindre leurs efforts pour déployer sur le terrain des escouades de «traceurs». On offrira donc des contrats à des gens qui ont perdu leur emploi. Les individus retenus, on parle de milliers à l’échelle de l’État, interrogeront des porteurs du virus pour déterminer avec qui ils ont eu des interactions.      

On assurera le suivi auprès de gens susceptibles de développer des symptômes, offrant ainsi aux experts en santé publique une banque de données précieuses pour mieux comprendre la propagation du virus et identifier les personnes à risque. Au Massachusetts comme ailleurs, on souhaite rapidement aplatir la courbe, traiter adéquatement les cas graves et permettre au système de santé de s'adapter.     

Ce système qui offre des emplois à des gens qui peuvent ensuite permettre d’améliorer la situation générale n’est pas sans rappeler des initiatives de la période de la Grande Dépression. L’administration de Franklin Delano Roosevelt avait procuré du travail à 10% de la population dans le cadre des programmes Works Progress Administration (WAP) et Civilian Conservative Corps (CCC). Faire parvenir un chèque à des citoyens dans le besoin devient ainsi une forme d’investissement.     

Les experts en santé publique consultés par The Hill voient grand pour leur initiative et ils croient que devrait être déployée une véritable armée de «traceurs» dans toutes les communautés du pays. Ils rappellent que l’approche proposée, sans être entièrement comparable, ressemble à ce qui s’est fait en Corée du Sud ou dans la province de Wuhan en Chine.     

Un autre aspect non négligeable de la formule à l’essai au Massachusetts est d’atténuer un peu, ou à tout le moins de simplifier, la tâche des épidémiologistes. Dans le contexte actuel, ces spécialistes ne sont pas suffisamment nombreux et déployer des ressources communautaires pourrait être salutaire.      

Tout comme on croit que le ou les médicaments qui aideront au traitement se trouvent déjà dans la pharmacopée dont nous disposons, la solution au contrôle de la propagation se trouve peut-être déjà dans les expériences du passé.       

On a tort d’avancer que l’histoire permet d’éviter les erreurs du passé, l’actualité nous le rappelle constamment, mais on peut parfois adapter certaines recettes de nos prédécesseurs. Donald Trump accepterait-il de s’inspirer de FDR? Le Massachusetts n’a pas attendu la réponse et son expérience pourrait bien être imitée ailleurs au pays.     

Pour le reportage de The Hill, c’est ici.