/news/coronavirus
Navigation

Dernière mise à jour :

Suivez les derniers développements
Voir les derniers chiffres >

Québec

Nombre de cas

Canada

Nombre de cas

Monde

Nombre de cas

Décès

COVID-19: L’école à la maison, avec Télé-Québec

Des contenus ludiques pour apprendre dès lundi

École à la maison
Photo Adobe Stock Les élèves de niveaux préscolaire, primaire et secondaire auront droit à des formations.

Coup d'oeil sur cet article

Télé-Québec offrira des émissions de télévision et des capsules web pour permettre aux enfants et adolescents de conserver leurs acquis tandis qu’ils sont privés d’école.  

• À lire aussi: Écoles privées: des parents pourraient être en partie remboursés  

« On est toujours dans l’objectif de consolider les apprentissages, de garder nos jeunes allumés, éveillés, de satisfaire leur soif d’apprendre », explique en entrevue le ministre de l’Éducation, Jean-François Roberge.      

  • ÉCOUTEZ l'entrevue avec Jean-François Roberge, ministre de l'Éducation et de l'Enseignement supérieur à QUB radio:   

 Dès lundi prochain, Télé-Québec diffusera des émissions pédagogiques destinées aux diverses tranches d’âge. Trois fois par jour en semaine (à 7 h 29, 8 h 54 et 17 h 27), les enfants âgés de 4 et 5 ans pourront regarder Moments doux avec Passe-Partout, animé par Élodie Grenier.  

Les élèves du primaire, eux, auront droit à Une dictée complètement dingue sur le web à 10 h, puis à l’émission L’école à la maison à 10 h 30, animée en alternance par Pascal Morrissette et Anaïs Favron.  

Les jeunes du secondaire, eux, ont rendez-vous avec Les suppléants à 15 h 30, animée par Catherine Brunet et Pier-Luc Funk pour couvrir les matières scolaires en compagnie d’enseignants du secondaire. En ligne, l’animateur Martin Carli proposera du contenu sur les sciences et les mathématiques, tandis que le slameur Élémo (Marc-Olivier Jean) offrira un « atelier d’écriture créative inspirée du slam ».  

École à la maison
Photo DIDIER DEBUSSCHERE

Appels et trousses pédagogiques 

« En plus de cette offre présentée sur le web et à la télé à des moments fixes tout au long de la semaine, plus de 1000 contenus éducatifs seront accessibles en tout temps sur la nouvelle plateforme enclasse.telequebec.tv, dès le 13 avril », explique Télé-Québec dans un communiqué.  

  • ÉCOUTEZ Égide Royer, psychologue et professeur titulaire de la Faculté des sciences de l’éducation de l’Université Laval, à QUB radio:

Ces nouveaux contenus s’ajoutent aux suivis hebdomadaires, par téléphone ou en ligne, que les enseignants doivent déjà faire auprès de leurs élèves. « Ensuite, dès cette semaine, et ça commence aujourd’hui sinon demain, tout le monde va recevoir une trousse pédagogique personnalisée, explique le ministre Roberge. Et ceux qui n’ont aucun outil technologique, ils vont la recevoir en version papier, par la poste. » 

Qui sont les hommes et les femmes derrière nos politiciens? Emmanuelle présente... un balado animé par Emmanuelle Latraverse.

Ces trousses pédagogiques seront bonifiées chaque semaine. « Alors, quand l’appel arrivera ensuite, l’enseignant pourra s’informer pour savoir si l’enfant a réussi l’activité », illustre Jean-François Roberge. Le tout demeure toutefois sur une base volontaire. « On ne veut pas transformer les parents en enseignants », dit le ministre. 

Avec ces mesures, M. Roberge estime pouvoir combler le fossé observé dans la prise en charge des élèves par les réseaux public et privé depuis le début du confinement. Le gros paquebot du réseau de l’éducation a réussi à s’adapter en trois semaines, souligne-t-il. 

Un résumé pertinent de la journée,
chaque soir, grâce aux diverses
sources du Groupe Québecor Média.