/world/middleeast
Navigation

COVID-19: manque de soignants au Moyen-Orient et en Afrique du Nord

COVID-19: manque de soignants au Moyen-Orient et en Afrique du Nord
AFP

Coup d'oeil sur cet article

L’Organisation mondiale de la Santé (OMS) a mis en garde mardi contre un manque de soignants au Moyen-Orient et en Afrique du Nord pour lutter contre l’épidémie du nouveau coronavirus, appelant à la mobilisation de davantage de personnels médicaux.  

• À lire aussi: Dette: la pandémie ravive les craintes de faillites des pays fragiles

• À lire aussi: Afrique et vaccin: l’OMS fustige des propos «racistes» et une «mentalité coloniale»

« Nous avons besoin que les soignants soient mobilisés afin de palier aux manques » de personnels, a dit Ahmed al-Mandhari, directeur de l’OMS pour la Méditerranée orientale, lors d’une conférence de presse en ligne au Caire.  

En pleine pandémie de Covid-19, l’OMS a estimé que la planète manquait de près de six millions de professionnels infirmiers.  

« Il nous faut aussi protéger les soignants afin de prévenir et contrôler les infections, et les équiper avec les protections adéquates », a ajouté M. Mandhari.  

Les soignants du monde entier ont été mis à rude épreuve depuis l’apparition du virus en décembre en Chine.   

Plusieurs pays, dont l’Égypte, ont fait état de contaminations parmi les personnels médicaux.  

D’après les derniers chiffres de l’OMS, les 22 pays de la région Méditerranée orientale ont enregistré officiellement quelque 78 500 cas de nouveau coronavirus et plus de 4100 morts, dont une grande majorité en Iran.  

Au cours de la conférence, le Dr Richard Brennan a souligné un déclin du nombre de cas dans la République islamique qui a enregistré officiellement 60 500 cas et plus de 3700 morts, selon l’OMS.  

D’après le Dr Brennan, il y a encore à ce jour, « une chance d’augmenter rapidement les mesures de contrôle » de la pandémie, en matière de tests, d’isolation des malades et de traitement rapide dans la région.   

Interrogé sur le manque de transparence reproché à certains pays n’ayant enregistré qu’un faible nombre de cas -notamment en Afrique du Nord- il a estimé qu’enregistrer des cas de nouveau coronavirus était un « défi » pour tous les pays.  

« Presque chaque pays manque de rapporter des cas », a dit le Dr Brennan avant d’ajouter que les « ministères de la Santé de la région travaillent dur pour augmenter les tests... et renforcer la détection des cas ».  

La maladie Covid-19 a touché environ 1,3 millions de personnes dans le monde, tuant quelque 74 000 malades.