/entertainment/music
Navigation

Martine St-Clair enregistre une nouvelle version de «Lavez lavez»... dans sa voiture

Martine St-Clair
Photo d'archives, Stevens LeBlanc Martine St-Clair

Coup d'oeil sur cet article

Martine St-Clair a décidé d’enregistrer, 30 ans plus tard, une toute nouvelle version de son succès Lavez lavez. L’enregistrement s’est déroulé dans sa voiture et l’objectif est d’amasser des fonds pour l’organisme Regroupement Partage.

Les paroles ont été changées et actualisées.

«Lavez, lavez. Lavez et savonnez. Lavez, lavez. N’aie pas peur de frotter», chante-t-elle, sur cette nouvelle version.

«La chanson originale s’est mise à ressortir un peu partout. Les gens se la partageaient sur les réseaux sociaux et j’ai eu beaucoup de demandes, au cours des dernières semaines, pour faire une reprise avec un texte en lien avec ce que l’on vit en ce moment», a-t-elle lancé, lors d’un entretien téléphonique.

La chanteuse a contacté une choriste, le réalisateur Jean-François Laprise et le mixeur Bodo Schulte afin de vérifier la faisabilité de ce projet.

«Ils ont tous dit oui après 30 secondes», a-t-elle fait remarquer.

Martine St-Clair n’a pas de studio à la maison. Elle a effectué des essais avec différents appareils dans son espace de création, où elle peint, mais les résultats n’étaient pas assez concluants.

«J’ai appelé mon réalisateur pour lui demander si c’était possible de le faire dans ma voiture. On a fait un essai mardi matin. Je me suis garé en face de chez lui, il est venu me porter un micro et de l’équipement et le projet était lancé», a-t-elle indiqué.

La chanteuse a passé trois heures dans sa voiture, entrecoupées par quelques ouvertures de portières, pour laisser entrer de l’air frais, afin de compléter l’enregistrement.

La choriste Amira Cheriet a fait son travail de son côté et le mixage des pistes a été fait par Bodo Shulte, un ami de la chanteuse en Suisse.

«Ce nouveau texte, qui est de Pierre Huet, explique bien et en toute simplicité ce que l’on vit», a-t-elle mentionné.

Il est possible de faire l’acquisition de cette nouvelle version par le site lavez-lavez.com. Le coût est de 5$.

Tous les fonds recueillis sont versés à l’organisme Regroupement Partage qui aide des familles dans le besoin avec la distribution de paniers d’épicerie sur l’Île de Montréal. La chanteuse est, depuis dix ans, co-ambassadrice de cet organisme.

La chanteuse qui ne chante presque plus cette chanson avoue avoir eu du plaisir à la retrouver ce titre que l’on retrouve sur l’album Caribou, lancé en 1990.

«C’est un bonheur de la reprendre pour cette cause. C’est une chanson qui amène des sourires», a-t-elle laissé tomber.