/misc
Navigation

Barack Obama s’active en coulisses

Barack Obama
Photo d'archives, AFP Barack Obama

Coup d'oeil sur cet article

Plusieurs médias rapportent que Bernie Sanders, dans les jours qui ont précédé son retrait, a discuté à plusieurs reprises avec Barack Obama.  

Si les deux hommes entretiennent une relation complexe, ils ont en commun d’avoir suscité un engouement impressionnant et d’avoir mobilisé les jeunes. Obama, cependant, a vécu la réalité de l’exercice du pouvoir, et son expérience est précieuse.  

Obama a quitté ses fonctions il y a un peu plus de trois ans, mais il demeure, de loin, le démocrate le plus populaire. Quelques journalistes et analystes s’expliquaient mal sa discrétion depuis le début de la course à l’investiture. Proche de Joe Biden, il ne lui a jamais donné son appui, bien qu'il y ait une parenté idéologique évidente entre les deux hommes.  

L’ancien président est toujours entouré de conseillers en communication et de stratèges. Impressionné par la qualité des nombreuses candidatures, il a préféré demeurer en retrait. Après tout, il est sain de mettre à l’épreuve celui ou celle qui affrontera Trump. Hillary Clinton n’avait pas ménagé Obama en 2008 et Obama n’en était sorti que plus fort et mieux préparé.  

Tout en refusant de se prononcer, Obama a joué le rôle de conseiller ou de confident auprès de nombreux candidats. Il entretenait déjà de bonnes relations avec plusieurs d’entre eux, comme Kamala Harris, et s’est rapproché de nouvelles figures, comme Pete Buttigieg. S’il souhaite être rassembleur, le président a répété le même message à tout ce beau monde: la priorité est de vaincre Donald Trump en novembre.  

Comptez sur Obama pour continuer à communiquer avec Sanders alors que celui-ci négocie encore son appui à Joe Biden. Par contre, je crois qu’il évitera de trop en faire devant les caméras de télévision. Le couple Obama participera éventuellement de manière très vigoureuse à la campagne électorale, mais nous ne sommes qu’au mois d’avril et l’épidémie n’a pas encore atteint son sommet.  

Plus que jamais, les paramètres traditionnels d’analyse des stratégies doivent être mis de côté. Non seulement Donald Trump a-t-il changé la donne en 2016, mais personne ne peut actuellement dire comment se déroulera l’élection 2020.   

Obama sait cependant qu’on ne peut se permettre de gaspiller des cartouches et il ne devrait intervenir qu’à la fin de l’été, tellement la situation est volatile. Mais lorsque Michelle et lui vont entrer dans l’arène, ils seront «all in»! Cela suffira-t-il? Difficile de le confirmer, mais ce sera particulièrement intéressant à commenter!