/world/usa
Navigation

Des vacances d’été? Peut-être et sous conditions, dit l’expert du gouvernement américain

Des vacances d’été? Peut-être et sous conditions, dit l’expert du gouvernement américain
AFP

Coup d'oeil sur cet article

Plus prudent que jamais, l’éminent docteur Anthony Fauci a estimé jeudi que les Américains pourraient peut-être prendre des vacances d’été, mais sous conditions, alors que le pays espère atteindre dans les prochains jours le pic de la pandémie de Covid-19. 

• À lire aussi: Tous les développements de la pandémie

• À lire aussi: Washington détaille son réquisitoire contre l’OMS

« Cela pourrait être au rendez-vous », a répondu dans un entretien sur CBS le directeur de l’Institut américain des maladies infectieuses, représentant de la communauté scientifique dans le groupe de travail de la Maison Blanche qui conseille Donald Trump sur l’épidémie. 

Lui-même, qui dit déjà ne plus dormir, ne prendra pas de congés, a-t-il dit. 

« Je reste prudent car lorsque nous rouvrirons le pays, selon la terminologie employée en ce moment, nous devrons être prêts pour le redémarrage des infections, nous devrons avoir mis en place une méthode très volontariste et efficace pour identifier, isoler, retracer les contacts, afin d’éviter le même pic que l’on subit actuellement », a expliqué le scientifique. 

« La réponse à votre question (sur la possibilité de prendre des vacances d’été) est donc oui, si nous faisons ce qu’il faut pour empêcher une résurgence », a dit Anthony Fauci. « Nous devons continuer et même redoubler nos efforts d’atténuation et de séparation physique ». 

Il a souligné que le retour à la normale serait graduel et décalé selon les régions de l’immense pays, New York étant par exemple beaucoup plus affecté que d’autres États. 

Depuis des jours, l’épidémiologiste suggère aussi, à moitié sérieusement, que les Américains devraient peut-être cesser de se serrer les mains à l’avenir. « Je dis cela pour que les gens pensent beaucoup plus à l’hygiène personnelle et de son impact sur les transmissions d’une infection mortelle », a-t-il expliqué. 

L’État de New York, où meurent en ce moment le plus d’Américains du Covid-19, a vu un ralentissement ces derniers jours du nombre de malades se présentant dans les hôpitaux. Le nombre de morts a atteint des records ces deux derniers jours, mais ces décès sont de patients étant arrivés aux urgences il y a plusieurs jours, voire semaines. 

Cette semaine, l’un des modèles les plus utilisés et facilement consultable en ligne, de l’Institute for Health Metrics and Evaluation (IHME) à l’université de l’État de Washington, a revu à la baisse sa prédiction du nombre de morts pour la première vague de la pandémie aux États-Unis, de 80 000 à 60 000 environ. 

Ce modèle, qui est l’un des plus optimistes parmi les très nombreux développés par des épidémiologistes, prévoit que le pic du nombre de décès quotidiens aux États-Unis sera atteint dans trois jours.