/entertainment/music
Navigation

Vidéoclips en mode confinement

Vidéoclips en mode confinement
Capture d'écran

Coup d'oeil sur cet article

Guylaine Tanguay et Maxime Landry ont fait appel au public en confinement pour le clip de leur nouveau duo, Je crois en nous. La vidéo, lancée jeudi, utilise des photos de leurs fans à la maison pour illustrer la réalité actuelle imposée par la pandémie de COVID-19.   

  

Le résultat, concède Guylaine Tanguay, n’est pas parfait. Et c’est exactement ce qu’elle cherchait à mettre de l’avant dans ce nouveau clip.    

« Je me suis filmée dans ma cuisine, sans éclairage spécial ni coiffeur ou maquilleur. Même chose pour Maxime, qui a fait la même chose chez lui. On voulait montrer la vraie vie de A à Z. De toute façon, je trouve qu’on est toujours trop obsédés par la perfection, et ça nous fait parfois perdre de vue le but premier : l’émotion », avance la chanteuse.     

Florence K a également lancé une initiative semblable, jeudi, invitant ses fans à lui envoyer des vidéos d’eux, d’une durée de 10 à 15 secondes. Les images retenues seront utilisées dans son vidéoclip accompagnant la chanson Tranquille.     

« Des tonnes » de photos reçues  

À la suite de l’appel à tous lancé sur ses réseaux sociaux, Guylaine Tanguay admet avoir reçu « des tonnes » de photos, soit beaucoup trop pour les besoins d’un clip de quatre minutes. Les fans déçus que leur minois ne se retrouve pas dans la vidéo de Je crois en nous peuvent toutefois garder espoir, puisque la chanteuse n’écarte pas la possibilité de les utiliser pour un futur projet du même type.     

« J’ai l’impression que la situation actuelle [de confinement] est loin d’être terminée. C’est super de mettre de l’énergie en ce moment pour encourager les gens, mais il ne faudra pas les oublier plus tard. Ils vont encore avoir besoin qu’on soit là pour eux, qu’on les accompagne dans tout ça et qu’on leur rappelle que, oui, ça va bien aller », explique-t-elle.     

Nouvel album en mai  

C’est un peu pour cette raison que Guylaine Tanguay a choisi de maintenir la date de sortie de son prochain album, prévue le mois prochain. Certes, la situation est moins propice à une campagne promotionnelle, ou même à l’achat d’albums physiques. Mais la chanteuse a refusé de reporter son lancement.     

« On adapte un peu notre manière de le sortir, mais il n’était pas question d’attendre à juin, juillet, ou même plus tard cette année. Évidemment, on n’aura pas le même genre de visibilité, mais il y a plein de chansons sur cet album-là qui vont faire du bien aux gens en ce moment. La musique, ça ne sauve peut-être pas des vies. Mais ça peut changer plusieurs choses dans une vie », plaide Guylaine Tanguay.