/finance/business
Navigation

Bombardier produira 40 000 visières pour nos soignants

Elle a répondu à l’appel d’un médecin qui manquait d’équipement de protection

GEN-COVID-19
Photo Agence QMI, Joel Lemay David Benguigui est directeur du Centre de prototypage de Bombardier Transport, situé à Saint-Bruno-de-Montarville, près de Montréal. Lui et son équipe ont mis au point une visière dont le design est spécialement adapté aux circonstances actuelles.

Coup d'oeil sur cet article

Bombardier se joint à l’effort de guerre du Québec inc. pour lutter contre le nouveau coronavirus : la multinationale livrera 40 000 visières au gouvernement en quatre semaines. 

Le projet a débuté lorsque la Dre Laura Mandjelikian a contacté une employée de Bombardier Transport, le 23 mars, pour lui faire part de la pénurie d’équipement de protection personnelle dans le réseau de la santé. 

« On n’a pas réfléchi longtemps. Il fallait qu’on se rende utile », raconte au Journal David Benguigui, directeur du Centre de prototypage de Bombardier Transport, situé à Saint-Bruno-de-Montarville. 

Rareté des matériaux 

En quelques heures, une petite équipe a mis au point une visière en s’inspirant de plans disponibles gratuitement sur internet. Mais il y avait un problème. 

« C’était très difficile de trouver certains composants », dit M. Benguigui. 

« L’élastique qu’il y a derrière la tête, on a eu du mal à s’en procurer, alors on est allés vers quelque chose qui était moins en demande : le Velcro. [...] L’élastique est plus facile à mettre, mais on a dû choisir notre design en fonction des pièces disponibles plutôt qu’en fonction d’une situation idéale », explique l’ingénieur. 

Pour trouver le plastique transparent de la visière, le constructeur de trains et d’avions a fait appel à l’une de ses anciennes divisions : Bombardier Produits récréatifs (BRP). 

Déjà très sollicité pour fournir des panneaux de plexiglas aux supermarchés et à d’autres magasins, le Groupe PolyAlto a quand même dit oui à Bombardier. 

Livrées au fur et à mesure 

Six travailleurs de Bombardier ont déjà assemblé 2000 visières et une première caisse de 30 unités a été remise hier à la clinique de la Dre Mandjelikian, dans la métropole québécoise. 

Quelque 13 500 visières doivent être livrées dans les deux prochaines semaines et 26 500 autres dans les deux autres qui suivront. 

« Je peux vous assurer qu’il y aura zéro profit pour Bombardier sur ces visières, lance David Benguigui. [...] On est loin de se lancer dans le commerce de visières ! L’idée, c’est d’en livrer le plus possible et on verra les coûts après. » 

D’autres entreprises produisent des visières pour Québec, dont Bauer, qui a reçu une commande de 300 000 unités. 

Hier également, le fabricant d’emballages Pubco de Blainville a annoncé qu’il allait produire plus de 100 000 visières jetables qui seront vendues au prix de 3 $ ou moins chacune. Des résidences de personnes âgées, Alcoa et Sobeys en ont déjà commandé.