/portemonnaie/lifestyle
Navigation

Quels sont les impacts positifs d’investir dans les commerces locaux?

Quels sont les impacts positifs d’investir dans les commerces locaux?
Roman Kraft sur Unsplash

Coup d'oeil sur cet article


En 2018, 54% des Québécois disaient consommer localement de manière fréquente, selon le Baromètre de la consommation responsable.  

Et si l’on doit trouver un point positif dans la situation actuelle, on peut espérer que l’engouement autour de ce principe prenne encore plus d’ampleur.      

On peut définir «acheter local» de diverses façons, soit en priorisant les produits fabriqués ou cultivés à proximité ou en favorisant les commerces indépendants et les entreprises québécoises. D’une part, on tente de réduire l’empreinte écologique de notre consommation et de l’autre, on cherche à réinvestir dans l’économie de la région.       

Avec les chaînes d’approvisionnement mondialisées et l’omniprésence des multinationales, on ne peut évidemment pas effectuer des achats 100% locaux à tout coup.      

Par exemple, on peut acheter un produit québécois dans une succursale d'une grande chaîne américaine ou un produit importé dans une boutique indépendante.      

L’objectif n’est pas d’être parfaitement local, mais plutôt d’appliquer de légères modifications à nos habitudes, qui peuvent avoir des impacts positifs pour soi et pour la collectivité.    

Quels sont les impacts positifs d’investir dans les commerces locaux?
Unsplash

  

1. Acheter, c’est investir     

L’enseignant au Collège Lionel-Groulx Simon Brault a récemment publié l’excellent texte au titre provocateur Cessons d’encourager les entreprises locales.   

Comme il l’explique habilement, acheter local, c’est bien plus qu’un acte charitable d’encouragement:      

«Est-ce que l'emploi du mot “investir” serait plus juste? Parce que, au final, nous investissons dans nos entreprises régionales lorsque nous achetons chez elles. Nous investissons dans la station-service du coin lorsque nous achetons notre essence, nous investissons dans l'entreprise agricole en achetant nos fruits et légumes au kiosque pendant la saison estivale, nous investissons chez les détaillants indépendants lorsque nous priorisons l'achat chez eux au lieu des grandes surfaces... Bref, nous investissons dans notre communauté pour garder l'ensemble des produits et services accessibles.» (pour le texte complet)  

Les petites entreprises (99 employés et moins) sont d’ailleurs les plus importants employeurs du secteur privé au pays. En 2017, 66,6% des emplois au privé provenaient de celles-ci.      

Quels sont les impacts positifs d’investir dans les commerces locaux?
Unsplash

  

2. Créer un effet boule de neige     

En fonction de leur secteur, les PME peuvent également être plus enclines à s’approvisionner localement.     

En plus d'engendrer plus de revenus pour une série d’entreprises d’ici, l'achat local contribue aussi à augmenter les revenus d’impôts de nos gouvernements. Ce qui risque de se traduire par plus d’argent réinvesti dans les services pour la collectivité.     

Éventuellement, cela peut aider nos entreprises à mieux rivaliser avec les multinationales, et du coup, entraîner une baisse des coûts et des prix.      

Quels sont les impacts positifs d’investir dans les commerces locaux?
RnDmS - stock.adobe.com

  

3. Donner du caractère à son environnement     

Comme André «Dédé» Fortin l’avait illustré dans la célèbre chanson des Colocs La rue Principale, la disparition des petits commerces fait rarement du bien à l’esprit d’une communauté.       

«Dans ma p'tite ville, on était juste quatre mille   

Pis la rue principale, à s'appelait St-Cyrille   

La coop, le gaz-bar, la caisse-pop, le croque-mort   

Et le magasin général   

Quand j'y retourne, ça m'fait assez mal   

Y'é tombé une bombe su'a rue principale   

Depuis qu'y ont construit le centre d'achat»   

Les commerces locaux contribuent énormément à la vitalité d’un secteur et peuvent ralentir l’étalement urbain. C’est souvent eux qui font le charme de nombreuses municipalités de la province qui ont conservé leur cachet.      

  

4. Favoriser des retombées à haut niveau     

Pour certains produits et services, il est nécessaire de sortir du cadre local. Même si l'économie subissait des changements majeurs et que l'achat local devenait une préoccupation pour tous, certaines choses demeureront inévitablement l'affaire des multinationales.      

On peut tout de même essayer de choisir des entreprises qui sont de bonnes citoyennes corporatives.      

Ça peut être une compagnie dotée d’un siège social créant de l’emploi au pays ou qui adopte des pratiques d’affaires qui favorisent l’économie locale plutôt que l’écraser.
  

En fin de compte, comme se conscientiser à la cause environnementale, prioriser l’achat local est une série de petits gestes qui font une grande différence quand plusieurs emboîtent le pas.   

Suivez-nous sur
les réseaux sociaux