/news/coronavirus
Navigation

Dernière mise à jour :

Suivez les derniers développements
Voir les derniers chiffres >

Québec

Nombre de cas

Canada

Nombre de cas

Monde

Nombre de cas

Décès

Rencontres amoureuses: défier les lois pour se voir?

Coup d'oeil sur cet article

De nombreux couples sont privés de se voir parce qu’ils n’habitent pas ensemble et les célibataires de leur côté ne peuvent plus rencontrer en raison de la pandémie.

Une situation difficile et plusieurs sont même prêts à défier les lois pour se voir.  

Pour le psychologue Paul Langevin, l’envie de se voir, de se rencontrer s’explique en raison de la sécrétion de «l’hormone de l’amour».  

«La première des choses qu’il faut comprendre, c’est que notre cerveau sécrète une hormone, de la phénilétilamine. Ce n’est pas nous qui décidons. C’est le cerveau. Le printemps arrive, on a le goût de rencontrer des gens», reconnaît le psychologue.  

Pour M. Langevin, cette hormone est aussi puissante qu’une drogue, ce qui explique que bien des gens transgressent des interdits de toutes sortes pour satisfaire leurs besoins.  

«Ça amène les gens à se mettre dans le trouble», ajoute-t-il.  

Les célibataires aussi doivent composer avec une solitude encore plus grande au moment où les règles de distanciation sociale sont très sévères.  

Pour M. Langevin, cette période de distanciation doit plutôt être vue comme positive pour ceux qui sont habitués aux rencontres faciles et rapides. 

«En temps normal, les départs de relations, ça va toujours trop vite. C’est enfin le temps : prenez le temps! Rencontrez-vous sur Facetime. Soyez clair avec l’autre que vous voulez garder vos distances», précise-t-il.  

Paul Langevin invite donc les amoureux ou les amants à faire preuve de créativité dans leurs échanges, tout en respectant la distance.  

Un résumé pertinent de la journée,
chaque soir, grâce aux diverses
sources du Groupe Québecor Média.