/news/coronavirus
Navigation

Une voie rapide pour les travailleurs essentiels chez Costco

Quebec
Photo Stevens LeBlanc Les clients étaient également nombreux à faire la queue au Costco de Sainte-Foy, mardi dernier.

Coup d'oeil sur cet article

Les infirmières, médecins, pompiers et policiers pourront désormais éviter les files d’attente devant les Costco pendant la crise du coronavirus.  

Une nouvelle politique de l’entreprise prévoit que ceux-ci pourront désormais se placer directement à l’avant du rang.   

« Costco offre temporairement un accès prioritaire à ses entrepôts aux membres de Costco qui sont travailleurs dans le domaine des soins de santé ou premiers répondants (par ex. : policiers, pompiers et techniciens d’urgence médicale) », peut-on lire sur le site web de la chaîne.  

Ceux-ci n’auront qu’à présenter « une carte de membre ainsi qu’une pièce d’identité officielle indiquant leur fonction » pour bénéficier de ce privilège.  

Costco n’a pas rendu les appels du Journal pour commenter la nouvelle politique.  

Bien accueillie 

À la succursale de Sainte-Foy, où une centaine de personnes patientaient à l’exté-rieur pour faire leurs emplettes vendredi, la nouvelle mesure était bien accueillie. On comptait alors environ 30 minutes d’attente pour entrer dans le magasin.  

« Je n’ai rien contre ça, parce qu’ils sont pas mal plus occupés que moi. J’ai juste ça à faire, aller à l’épicerie : tout est fermé ! Alors, ça ne me dérange pas », a commenté Mona Lapointe avec philosophie.  

À quelques mètres d’elle, une employée du gouvernement spécialisée dans l’inspection des établissements alimentaires soulignait qu’elle n’a pas droit à ce laissez--passer, bien qu’elle soit sur la liste des services essentiels.  

« Moi aussi, j’aurais aimé ça, parce que ce sont mes seules journées de congé, dit la dame, qui a refusé de dévoiler son identité. Mais je reconnais le travail qu’ils font. »  

Médecin mal à l’aise 

Pour sa part, une jeune médecin française faisait la queue et semblait mal à l’aise à l’idée de pouvoir profiter d’un tel passe-droit.  

« Pourquoi plus les infirmiers ou les médecins ? demande Kim Valette. Au moment où ils vont faire leurs courses, c’est qu’ils ont le temps de le faire. Bien sûr que ça me plairait de passer devant, mais je ne suis pas sûre que ça change grand-chose. » 

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.