/finance/business
Navigation

Beauté, forme et nettoyage

Coup d'oeil sur cet article

Dans cette chronique qui durera tout le temps de la crise, nous nous proposons d’identifier des entreprises près de chez vous qui pourraient vous aider à traverser cette période hors de l’ordinaire.  

• À lire aussi: [EN DIRECT VENDREDI 10 AVRIL] 100 000 morts dans le monde, tous les développements de la pandémie  

Prendre soin de soi  

Photo courtoisie

Les CocoNuts, c’est une entreprise québécoise basée à Saint-Bruno, en Montérégie, qui offre des produits pour le soin de la peau faits à base de noix de coco : déodorants, baumes à lèvres, gommages, pains de savon, savons pour les mains et le corps, etc. Son produit vedette, le déodorant et sa recharge pratique et écologique, est fait d’ingrédients naturels comme toute la gamme Les CocoNuts.   

Les ventes en ligne ont monté en flèche ces dernières semaines.    

« Heureusement, après Noël, on a eu le temps de produire pour renouveler nos stocks. Nos activités de fabrication se poursuivent, on peut donc répondre à la demande », explique Karianne Falcon, responsable des relations publiques.    

À noter, la livraison est gratuite pour les résidents de Saint-Bruno. C’est la fondatrice, Sarah Carey, résidente de l’endroit, qui se charge elle-même de déposer les colis à la porte de ses clients, le tout sans contact pour plus de sécurité.       

Tout pour rester en forme  

Photo Agence QMI, Pascal Huot

Chez Sail et Sportium, il est toujours possible de magasiner en ligne des vêtements et de l’équipement de sport pour continuer à faire de l’exercice et des activités de plein air. Chez Sportium, si la demande est forte dans toutes les catégories de produits, ce sont les accessoires pour s’entraîner à domicile qui ont particulièrement la cote auprès des acheteurs, précise Pierre Tessier, porte-parole des deux enseignes québécoises. Les adeptes de sport de performance y trouvent aussi toutes les grandes marques de chaussures de course telles que Nike, Adidas, Reebok, etc.   

SAIL, spécialisée dans les articles de plein air, a mis en solde des vêtements et des chaussures de marche de même que de l’équipement pour la pêche. L’activité idéale pour respecter les règles de distanciation. Comme les retours en magasins ne sont pas possibles actuellement, les deux bannières offrent le retour gratuit de la marchandise par la poste.      

Nettoyeur en temps de crise  

Photo courtoisie

En cette période de confinement, les 108 franchisés du Groupe Daoust/Forget offrent un service gratuit de cueillette et de livraison pour le nettoyage à sec de vêtements. « C’est un service qui était déjà en place, mais dans le contexte actuel, il est plus en demande que jamais. Il est toujours possible de se rendre à nos succursales où sont appliquées toutes les mesures sanitaires nécessaires », explique Alexandre Goupil-Lévesque, directeur, Développement des affaires, qui exploite aussi les bannières Daoust Nettoyeurs Écoperformants et Les Nettoyeurs Daoust. Autre mesure de précaution : les vêtements sont remis aux clients dans des housses lavées et désinfectées. « En plus des vêtements, on peut aussi nettoyer de la literie, des manteaux d’hiver et même des peluches qui auraient besoin d’être désinfectées », souligne M. Goupil-Lévesque.   

Certains nettoyeurs ont aussi mis à contribution des couturières pour la confection de masques de protection. « Vendus à moins de 10 $, ils sont fabriqués dans un tissu lavable et réutilisable », ajoute-t-il.       

Faciliter la tâche des consommateurs  

Photo courtoisie

Deux dragons, Isabèle Chevalier, présidente de Bio-K+, et Georges Karam, PDG de Cognibox, viennent de lancer Ma Zone Québec, une plateforme pour encourager les Québécois à l’achat local.    

« C’est difficile de trouver au même endroit tout ce dont on a besoin, que ce soit des vêtements, des meubles ou de la nourriture. On a voulu tout regrouper à la même adresse pour faciliter la tâche des consommateurs », explique Isabèle Chevalier.    

Ces dernières semaines, plusieurs initiatives, dont Le Panier Bleu, ont vu le jour pour favoriser l’achat local. « On se voit comme un outil complémentaire, à la différence que Ma Zone Québec sera une plateforme transactionnelle », souligne Georges Karam.    

D’ici quelques jours, le site devrait être opérationnel pour les achats en ligne. Les deux entrepreneurs veulent que leur solution perdure bien au-delà de la crise actuelle. « Acheter local, c’est investir dans les entreprises d’ici. En changeant nos habitudes de consommation, on va contribuer à rendre nos entreprises plus compétitives face aux géants du commerce en ligne », soutient Isabèle Chevalier.       


Vous avez un produit ou un service local québécois ?   

  • L’achat local est devenu une priorité pour assurer la survie de nos entreprises d’ici en raison de la crise de la COVID-19.  
  • Par courriel : achatlocal@quebecormedia.com