/finance/business
Navigation

Quelle plateforme de visioconférence choisir?

Coup d'oeil sur cet article

 Q: J’ai une PME : mes employés et collaborateurs sont confinés. Quelle plateforme choisir pour nos visioconférences ?

R: L’application Zoom fait beaucoup parler d’elle. Conviviale, elle s’installe et s’utilise facilement. Mais les appels gratuits sont limités à 40 minutes. De plus, des médias américains ont souligné de nombreuses failles de sécurité avec Zoom. Certains utilisateurs ont subi des attaques de pirates en pleine réunion (surnommées « zoombombing ») et le média The Intercept a dévoilé que l’application ne bénéficie pas du chiffrement de bout en bout (seuls les participants à une réunion ont accès aux données), contrairement à ses prétentions. Bref, de nombreuses entreprises l’interdisent désormais à leurs collaborateurs.

L’autre grande favorite du monde des affaires est Slack. C’est surtout une application de chat et d’échange de documents en temps réel. Plusieurs PME soulignent une faiblesse majeure : il est facile d’y perdre son temps et d’être désorganisé. Certains ont migré vers le concurrent Twist, qui offre un bouton off, d’autres ont choisi l’application Teams de Microsoft, qui est intégrée à la suite Office 365.

Mieux

Mais revenons à la visioconférence pure et dure. Si la sécurité est une préoccupation, trois applications se détachent du lot : Signal (utilisée par le lanceur d’alerte Edward Snowden, uniquement en application mobile), Jitsi Meet (très tournée vers la protection des données ; partage de présentations et clavardage) et FaceTime (jusqu’à 32 participants, chiffrement de bout en bout, seulement dans l’écosystème Apple).

Les autres outils gratuits les plus populaires en français sont Skype (partage de présentations, enregistrement des conversations), Google Hangouts (clavardage), Google Duo (numéro de téléphone et carte SIM obligatoires) et Messenger (Facebook). Mais ces applications sont critiquées par de nombreux experts pour la sécurité des données et la protection de la vie privée.

Acheter québécois

Un joueur québécois, Facilis Global, offre sa plateforme Mybys gratuitement pendant deux mois. Elle combine partage d’écrans, messagerie instantanée et vidéoconférence. L’interface est conviviale, intuitive, sécuritaire et elle ne nécessite aucun téléchargement. Bien connue dans le secteur de la santé, Facilis compte de gros clients, comme Air Canada, et gère plus de 150 000 connexions par mois.

Cette liste ne serait pas complète sans Jami.net, développé au Québec en format GNU au sein de la communauté Linux. C’est un service gratuit pair à pair, combinant vidéoconférence, partage d’écran et messagerie instantanée, qui offre le chiffrement de bout en bout.