/news/coronavirus
Navigation

Celui à la tête du CHSLD Herron est encore dans l’eau chaude

Coup d'oeil sur cet article

Les problèmes durent depuis longtemps dans les résidences pour aînés de l’homme d’affaires Samir Chowieri, président du groupe Katasa, qui possède le CHSLD Herron. Depuis quelques années, l’entreprise gérée par M. Chowieri et ses trois filles voit sa réputation être entachée.  

• À lire aussi: Moins de soins que s’ils étaient sur le trottoir  

• À lire aussi: 31 morts au CHSLD Herron: De la «grosse négligence»  

• À lire aussi: CHSLD Herron: deux rapports dans les dernières années  

• À lire aussi: [EN DIRECT SAMEDI 11 AVRIL] Tous les développements de la pandémie   

L’été dernier, deux coroners avaient mis en lumière la négligence des membres du personnel de la Résidence de l’Île, à Gatineau, appartenant aussi à l’entreprise familiale. Des lacunes qui ont contribué à la mort de trois résidents en six mois.  

Mensonge et omission  

La coroner Francine Danais, qui a enquêté sur la mort de Germaine Labelle et Julien Paiement, atteints de troubles cognitifs sévères, indique qu’ils souffraient de déshydratation et de dénutrition majeure.   

Dans le cas de Mme Labelle, la coroner a aussi constaté une fracture au niveau de la hanche dont la résidence ne faisait mention nulle part.   

De son côté, M. Paiement avait été transféré depuis le Village Riviera, autre établissement signé Katasa, après s’être brisé le talon «parce qu’il avait glissé de son fauteuil», selon le rapport d’accident.  

«À l’hôpital, l’orthopédiste a assuré qu’il était impossible que cet accident se soit produit de cette façon», soutient Me Danais.  

L’homme est mort des suites d’une infection à des plaies dans lesquelles on ne voyait plus que les os. Ces plaies étaient connues des infirmières, mais n’ont pas reçu les traitements appropriés, selon la coroner.  

Moisissure  

En 2017, des proches des résidents avaient fait parvenir à TVA des images de moisissures importantes dans le sous-sol du Marquis de Tracy, une résidence de Sorel-Tracy.   

Quelques jours plus tard, la décontamination avait été effectuée et une analyse d’Airmax Environnement indiquait que «l’air intérieur était sain».  

Cependant, un ex-employé de l’endroit soutenait que le bâtiment avait été construit plus bas que la nappe phréatique et que d’importants travaux devaient être réalisés.  

Le Journal s’est présenté à la luxueuse résidence de Gatineau du propriétaire du CHSLD Herron, hier, dans l’espoir d’obtenir une réaction.  

Une femme qui s’est présentée comme étant la conjointe de Samir Chowieri n’a émis aucun commentaire, soulignant qu’elle se mêlait peu des affaires de l’entreprise familiale.  

Plus tard, un homme qui a dit «travailler» à l’intérieur de la maison a lui aussi refusé de commenter.  

– Avec Guillaume St-Pierre

Situation au Québec

En date du

Cas confirmés

Total

Décès

Total

Vaccins administrés

Total 84 837+ 9 264

Tests effectués

Total 5 195 725+ 35 114

Hospitalisations

Total

Soins intensifs

Total

Voir tous les chiffres