/world
Navigation

COVID-19: le tour de la planète pour comprendre les ravages du virus

Coup d'oeil sur cet article

Le 11 mars, l’Organisation mondiale de la Santé (OMS) déclarait que le coronavirus était une pandémie. Depuis, la Chine et la Corée du Sud sont en mode relance, l’Italie et l’Espagne comptent leurs morts, les États-Unis sont submergés par la vague et l’Afrique n’a peut-être encore rien vu. Le Journal fait le tour de la planète pour constater les dégâts. 

 • À lire aussi: COVID-19: Une crise qui aura changé le Québec  

Artillerie lourde en Corée du Sud    

Photo AFP

La Corée du Sud fait figure de modèle pour avoir pris les grands moyens afin d’atténuer avec succès la propagation de la COVID-19.   

Cliquez ici pour consulter l’article.  

Peu de confinement et... peu de morts au Japon  

Photo AFP

Le Japon fait face à une augmentation rapide du nombre de cas de COVID-19 et a décrété le 8 avril l’état d’urgence sanitaire dans sept préfectures du pays, dont sa mégapole Tokyo.  

Cliquez ici pour consulter l’article.  

La Chine se relève et se défend d’avoir menti  

Photo AFP

Alors que l’Occident est frappé de plein fouet par le coronavirus, les dernières restrictions viennent d’être levées dans la ville de Wuhan en Chine, berceau de la pandémie, après 76 jours de confinement.  

Cliquez ici pour consulter l’article.  

Tempête parfaite en Espagne  

Photo AFP

Une mauvaise anticipation politique, des mesures de confinement qui ont tardé à être respectées et un système de santé surchargé : l’Espagne s’est trouvée au cœur d’une tempête parfaite face à la crise de la COVID-19.  

Cliquez ici pour consulter l’article.  

L’Italie, pays martyr de la pandémie  

Photo Reuters

Les mauvaises nouvelles se sont accumulées dès le départ à un rythme effarant pour l’Italie, un des pays le plus éprouvés par la crise mondiale de la COVID-19.  

Cliquez ici pour consulter l’article.  

Les Français désarmés dans leur guerre  

Photo AFP

L’Hexagone déplore plus de 10 000 morts et un manque criant de masques et de respirateurs.  

Cliquez ici pour consulter l’article.  

Le nonchalant Royaume-Uni est frappé de plein fouet  

Photo AFP

À ce rythme, l’Angleterre pourrait devenir le pays d’Europe le plus touché par la pandémie.  

Cliquez ici pour consulter l’article.  

L’Allemagne est-elle vraiment le meilleur modèle à suivre ?       

Photo AFP

Avec une faible mortalité parmi les cas de COVID-19, l’Allemagne est souvent citée comme un exemple à suivre dans sa gestion de la pandémie du coronavirus. Mais les autorités allemandes préviennent qu’il est trop tôt pour parler de « success story ».  

Cliquez ici pour consulter l’article.  

Vu de Suède, le Québec en fait trop   

Photo AFP

Le nombre élevé de décès en Suède a finalement forcé le gouvernement à se doter de nouveaux pouvoirs, même s’il refuse toujours d’imposer le confinement appliqué ailleurs en Europe. Pourtant, des Québécois expatriés dans le royaume scandinave vantent le modèle suédois mis de l’avant durant cette crise.       

Cliquez ici pour consulter l’article.  

Catastrophe redoutée en Afrique   

Photo AFP

Le continent manque de tout face au virus : hôpitaux, équipements, argent et espaces de confinement.  

Cliquez ici pour consulter l’article.  

Donald Trump joue le match de sa vie  

Photo AFP

Les États-Unis sont devenus le pays le plus touché par le virus quelques mois avant l’élection présidentielle.  

Cliquez ici pour consulter l’article.  

Le président du Brésil ne veut pas fermer le pays  

Photo AFP

Le président brésilien risque de se retrouver à la tête d’un des pays les plus sévèrement touchés par la maladie.  

Cliquez ici pour consulter l’article.  

Les touristes québécois ont déserté leur paradis  

Photo AFP

Les plages du Mexique et des Antilles abandonnées depuis quelques semaines.  

Cliquez ici pour consulter l’article.