/news/currentevents
Navigation

Le bureau du coroner enquêtera aussi sur le CHSLD Herron

Coup d'oeil sur cet article

Le Bureau du coroner a annoncé, dimanche, qu'il enquêtera lui aussi sur les 31 décès survenus au CHSLD Herron de Dorval depuis la mi-mars. 

• À lire aussi: Tous les développements de la pandémie de COVID-19  

• À lire aussi: L’identité judiciaire déployée au CHSLD Herron  

Ce centre de soins privés, qui héberge environ 150 personnes, fait déjà l'objet d'une enquête criminelle menée par le Service de police de la Ville de Montréal et d'une autre enquête amorcée par la santé publique. Pas moins de 31 décès y sont survenus depuis le 13 mars, dont au moins cinq qui sont directement liés à la COVID-19. 

Le premier ministre François Legault a jugé durement, samedi, la gestion de crise dans cet établissement, qualifiant le tout d'«épouvantable» et allant jusqu'à évoquer «de la grosse négligence» des propriétaires, Katasa Groupe Développement. 

La coroner Géhane Kamel a été mandatée pour enquêter sur les causes et circonstances des décès survenus au CHSLD Herron. 

«Pour l'instant, les autres décès survenus dans des CHSLD au cours des derniers mois ne font pas systématiquement l'objet d'une investigation», a toutefois prévenu le Bureau du coroner, dimanche. 

L'organisation ne ferme cependant pas la porte à enquêter sur d'autres établissements de santé, si le besoin s'en fait sentir. 

Le gouvernement a ordonné, samedi, une visite des 40 CHSLD privés non conventionnés du Québec pour s'assurer que tout s'y passe bien. Les sept autres résidences de Katasa Groupe Développement doivent aussi être analysées.

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.