/finance
Navigation

La construction résidentielle reprendra lundi prochain

Les mesures d’hygiène beaucoup plus sévères pourraient causer des délais

Coup d'oeil sur cet article

Le secteur de la construction résidentielle rependra d’ici une semaine pour éviter une crise du logement, a indiqué le gouvernement Legault, lundi, après l’avoir ajouté à la fameuse liste des services essentiels. 

• À lire aussi: COVID-19: 13 557 cas confirmés et 360 décès au Québec  

« J’ai 141 logements à livrer pour le 1er juillet. Si le gouvernement n’avait pas donné ce feu vert là, il y aurait du monde qui aurait été obligé de se reloger », a partagé, soulagé, l’entrepreneur Pierre Boisvert, président de Béland & Lapointe, à Québec. 

Lundi, le premier ministre, François Legault, a indiqué lors de son point de presse qu’il s’apprêtait à rouvrir certains chantiers pour éviter une crise du logement. 

« On s’est assuré, avec la santé publique, que tous les protocoles étaient mis en place pour protéger ces employés-là. [...] On ne veut pas ajouter une crise du logement par-dessus la crise qu’on vit actuellement », a-t-il déclaré. 

Quelques minutes après, le cabinet du ministre du Travail a confirmé au Journal que les travaux visant à terminer des unités résidentielles prévues le 31 juillet allaient reprendre lundi, avec un resserrement des mesures d’hygiène. 

L’entrepreneur en construction résidentielle, institutionnelle et commerciale Pierre Boisvert, président de Béland & Lapointe, une firme basée à Québec. M. Boisvert a poussé un soupir de soulagement lundi, à la suite de l’annonce du gouvernement Legault.
Photo courtoisie
L’entrepreneur en construction résidentielle, institutionnelle et commerciale Pierre Boisvert, président de Béland & Lapointe, une firme basée à Québec. M. Boisvert a poussé un soupir de soulagement lundi, à la suite de l’annonce du gouvernement Legault.

Les syndicats aussi satisfaits 

« On est satisfait, a affirmé Pierre Brassard, président de la CSN-Construction. Avant la crise de la COVID-19, il n’y avait parfois pas assez de mesures d’hygiène, ni même de toilettes. Maintenant, il va y en avoir plus. » 

« Ça va nous causer du délai sur tous les chantiers en raison des nouvelles normes d’éloignement de deux mètres. Les périodes de dîner vont être échelonnées. Il y aura plus de lavage de l’outillage », a précisé de son côté l’entrepreneur Pierre Boisvert. 

Ces derniers jours, Le Journal a raconté l’histoire de nombreux Québécois qui craignaient de se retrouver sans leur maison en raison de l’arrêt de près de 11 000 chantiers de résidences neuves dans la province. 

« On va essayer maintenant de minimiser les retards, a précisé François Bernier, v.-p. principal aux affaires publiques de l’Association des professionnels de la construction et de l’habitation du Québec (APCHQ). On va discuter avec les fournisseurs et sous-traitants pour voir les nouvelles dates de livraison. » 

Par ailleurs, Québec a aussi annoncé lundi que le secteur minier fait maintenant partie de la liste des activités prioritaires et qu’elles pourront redémarrer dès mercredi. 

Ces derniers jours, des minières comme Canadian Malartic ou la mine d’Agnico Eagle avaient intensifié leur lobbyisme auprès du gouvernement pour être considérées comme services essentiels. 

– Avec la collaboration de Patrick Bellerose 

ÉLARGISSEMENT DE LA LISTE DES SERVICES ESSENTIELS  

  • Garages - ateliers de mécanique : Effectif le 15 avril 
  • Aménagement paysager, pépinières et centres jardins : Effectif le 15 avril 
  • Mines : Effectif le 15 avril   

MESURES SUR LES CHANTIERS  

Distanciation sociale de deux mètres  

  • Entrée et sortie du travail 
  • Durant le dîner 
  • Salutations alternatives (sans toucher)  

Mesures d’hygiène  

  • Lavage de mains de 20 secondes 
  • Éternuer et tousser dans son coude 
  • Jeter les mouchoirs 
  • Ne pas partager les outils ou les désinfecter  

Pour les employeurs  

  • Prévoir le deux mètres de distanciation 
  • Rendre disponibles l’eau et le savon 
  • Nettoyer les surfaces touchées    

À VOIR AUSSI