/investigations/health
Navigation

COVID-19: comment le Québec s’est fermé en un mois

COVID-19: comment le Québec s’est fermé en un mois
Photo Didier Debusschère

Coup d'oeil sur cet article

Depuis que l’Organisation mondiale de la santé (OMS) a déclaré la pandémie mondiale le 11 mars, la vie des Québécois a été grandement chamboulée. Dès le lendemain, le gouvernement du Québec commençait peu à peu à imposer des restrictions aux rassemblements et aux déplacements pour éviter la propagation de la COVID-19. Les événements sportifs et culturels, des plus mineurs aux plus importants, ont également été annulés. Voici comment le Québec s’est progressivement fermé en 30 jours, au moment où le gouvernement entrevoit de lever certaines mesures.  

11 mars   

  • L’OMS déclare que la COVID-19 est maintenant devenue une pandémie.   
  • Danielle McCann, ministre de la Santé, annonce que les Championnats du monde de patinage artistique prévus à Montréal sont annulés pour contenir la propagation du coronavirus.   
  • La National Basketball Association (NBA) suspend sa saison.      

12 mars   

  • Le gouvernement de François Legault demande aux personnes qui reviennent de l’étranger ou qui ont des symptômes comparables à la grippe de se placer en isolement volontaire pour 14 jours. Pour toutes celles qui travaillent en garderie, dans le secteur de la santé ou en éducation, l’isolement est obligatoire.   
  • On ordonne d’annuler tous les rassemblements intérieurs de plus de 250 personnes. Aussi, de manière générale le premier ministre demande d’annuler tous les événements qui ne sont pas nécessaires et invite ses citoyens à faire du télétravail.   
  • Les casinos et les salons de jeux ferment leurs portes.   
  • La Ligue nationale de hockey (LNH) et la Major League Soccer (MLS) annoncent la suspension de leur saison.      

13 mars   

  • Le gouvernement du Québec annonce qu’à partir du 16 mars, les écoles, les cégeps, les universités et les services de garde seront fermés jusqu’au 27 mars.   
  • Il indique également que les activités des tribunaux seront suspendues, à l’exception des causes urgentes.   
  • Le gouvernement fédéral conseille aux Canadiens d’éviter tout voyage non essentiel à l’étranger jusqu’à nouvel ordre.   
  • La Coupe du monde de ski de fond 2020 de Québec est annulée.      

14 mars   

  • François Legault déclare l’état d’urgence sanitaire.   
  • Les gens de 70 ans et plus ainsi que ceux ayant un système immunitaire affaibli sont invités à ne pas sortir de chez eux.   
  • Toutes les visites dans les centres de personnes âgées, les CHSLD, et dans les hôpitaux sont interdites.  
  • Les snowbirds et tous les voyageurs canadiens sont priés de rentrer rapidement au pays.      

15 mars   

  • Le gouvernement du Québec annonce la fermeture des bars, gymnases, cabanes à sucre, salles de spectacle, piscines, arénas et centres de ski. Les restaurants doivent diminuer leur capacité de moitié.   
  • Les Québécois sont incités à garder entre eux une distance d’au moins 1 mètre et à limiter leurs déplacements.   
  • Les églises annulent toutes leurs activités, y compris les messes.      

16 mars    

  • Le premier ministre du Canada, Justin Trudeau, annonce la fermeture de la frontière aux visiteurs de tous les pays, sauf les Américains.      

17 mars   

  • L’Assemblée nationale du Québec suspend ses travaux jusqu’au 21 avril.      

18 mars   

  • Le gouvernement fédéral annonce la fermeture de la frontière avec les États-Unis aux voyageurs.   
  • François Legault demande aux citoyens de ne pas se rassembler. Il insiste sur cette mesure en soulignant qu’elle s’applique aussi aux lieux de culte.      

19 mars   

  • Le premier ministre demande aux Québécois d’éviter les déplacements d’une région à l’autre.   

22 mars   

  • Québec annonce qu’à compter de minuit, et ce, jusqu’au 1er mai, tous les centres d’achat devront fermer, à l’exception des magasins alimentaires, des pharmacies et des Sociétés des alcools du Québec. Les Sociétés québécoises du cannabis restent aussi ouvertes.   
  • Les restaurants doivent fermer leurs salles et offrir uniquement le service de livraison ou de mets à emporter.   
  • Les salons de coiffure et d’esthétique devront également fermer à compter de minuit.   
  • La fermeture des écoles et des services de garde est prolongée jusqu’au 1er mai.   
  • Les cégeps et les universités offriront tous leurs cours en ligne.      

23 mars     

  • Le premier ministre François Legault met le Québec « sur pause » et annonce la fermeture de toutes les entreprises et de tous les commerces à l’exception des services essentiels et de leurs fournisseurs à compter de minuit le 24 mars jusqu’au 13 avril.   
  • Pour les entreprises qui ne sont pas liées au commerce essentiel, seuls le télétravail et le commerce en ligne sont autorisés.   
  • Toutes les personnes âgées qui vivent en résidence ne peuvent plus sortir, à moins d’être supervisées.      

25 mars    

  • Ottawa décrète que tous les voyageurs qui entrent au pays doivent s’auto--isoler pendant 14 jours, même s’ils ne ressentent pas de symptômes. Si les voyageurs ne se conforment pas, ils risquent des amendes pouvant atteindre 750 000 $ ou même la prison.      

27 mars   

  • François Legault réitère la consigne aux Québécois de rester à la maison à moins d’aller chercher ou d’offrir un service essentiel.   
  • La consigne de distanciation sociale est portée de 1 à 2 mètres.   
  • Les marches à l’extérieur sont autorisées si les personnes respectent la distanciation. Les gens qui ont des symptômes du virus ou qui ont été déclarés positifs au virus ne peuvent pas faire de marches.   
  • La Ville de Montréal se place en état d’urgence sanitaire.      

28 mars   

  • Québec restreint l’accès à huit régions pour les protéger du coronavirus. Seuls les déplacements jugés essentiels sont dorénavant permis au Bas-Saint-Laurent, en Abitibi-Témiscamingue, sur la Côte-Nord, au Saguenay–Lac-Saint-Jean, en Gaspésie et aux Îles-de-la-Madeleine, dans le Nord-du-Québec, au Nunavik et sur le territoire cri de la baie James. Des barrages policiers seront installés pour contrôler les entrées et les sorties des régions éloignées.   
  • La location de toute résidence touristique, comme des chalets, est interdite pour éviter les déplacements. Les hôtels et les campings désignés pour accueillir les snowbirds sont exemptés de cette mesure.      

30 mars    

  • Le premier ministre Legault annonce que les commerces essentiels seront fermés le dimanche pour tout le mois d’avril. Cependant, les stations-service---, les dépanneurs, les pharmacies et les comptoirs pour emporter des restaurants pourront demeurer ouverts.      

1er avril   

  • Le provincial restreint l’accès à quatre nouvelles régions : l’Outaouais, les territoires des municipalités régionales de comté d’Antoine-Labelle et d’Argenteuil pour la région des Laurentides, la région de Lanaudière – plus précisément les territoires d’Autray, de Joliette, de Matawinie et de Montcalm – et l’agglomération de La Tuque.   
  • Les corps de police procéderont à des contrôles aléatoires, seuls les déplacements essentiels seront autorisés.      

2 avril   

  • François Legault demande aux différents corps policiers d’être plus sévères envers ceux qui ne respectent pas les consignes de distanciation sociale de la santé publique.      

3 avril    

  • Le Tour de l’île de Montréal (cyclisme) est annulé.      

4 avril   

  • Québec ajoute la région de Charlevoix et la ville de Rouyn--Noranda aux zones où les déplacements sont restreints pour éviter la transmission communautaire.      

5 avril   

  • Le gouvernement caquiste prolonge la fermeture des entreprises et des commerces non essentiels. Le Québec sera « sur pause » jusqu’au 4 mai.   

6 avril    

  • Les femmes qui donneront naissance à l’Hôpital général juif de Montréal devront le faire seules. Elles peuvent toutefois changer d’établissement. Cette directive ne s’étend pas aux autres hôpitaux, mentionne François Legault.      

7 avril   

  • Le premier ministre demande aux Québécois de ne pas se rassembler pour Pâques.  
  • La mairesse Valérie Plante annonce que tous les événements sportifs, culturels et les grands rassemblements du territoire de Montréal sont annulés jusqu’au 2 juillet inclusivement. Le Festival international de jazz et les Francos n’auront pas lieu. Le festival Juste pour rire et le Grand Prix de formule 1 sont reportés à des dates ultérieures.      

8 avril    

  • Le personnel et tous les résidents des CHSLD devront systématiquement passer des tests de dépistage de la COVID-19.      

9 avril   

  • Le 53e Festival d’été de Québec est annulé.   

10 avril    

  • Le gouvernement du Québec demande l’annulation de tous les festivals et des événements sportifs et culturels jusqu’au 31 août.   
  • La fin des transferts des patients des hôpitaux vers les CHSLD est aussi annoncée.