/news/coronavirus
Navigation

COVID-19: inquiétude dans les CHSLD Laflèche et Mgr Paquin

Coup d'oeil sur cet article

SHAWINIGAN | Des travailleurs envoyés en renfort au CHSLD Laflèche, un établissement de Shawinigan lourdement affecté par la COVID-19, ont été atterrés par la situation qu'ils y ont découverte. 

• À lire aussi: COVID-19: Québec dévoile la liste des CHSLD où la situation est critique 

• À lire aussi: Québec envisage l’aide de l’armée dans les CHSLD 

• À lire aussi: COVID-19: Une autre aînée sacrifiée en CHSLD, dit sa famille 

«Oui, il y a de nouveaux visages. Je ne peux pas dire que le CIUSSS n’a pas fait des efforts. Mais les nouveaux visages constituent la moitié du personnel dont on a besoin. De nouveaux travailleurs sont partis en pleurant, désillusionnés par ce qui se passait», a raconté à TVA Nouvelles une employée de l'établissement, sous le couvert de l'anonymat. 

Le président-directeur général du CIUSSS, Carol Filion, s'est rendu au CHSLD Laflèche pour prendre le pouls des employés. Selon lui, 43 personnes se sont ajoutées aux équipes, mais leur efficacité sur le terrain demande un temps d’adaptation. 

À Saint-Tite, le CHSLD Mgr Paquin dénombre désormais 12 porteurs du virus sur les 33 résidents de l'établissement. Or, du personnel du CHSLD Laflèche, qui était asymptomatique, aurait travaillé dans l'établissement de Saint-Tite dans les derniers jours. 

La mobilité du personnel a été interrompue. La direction du CIUSSS reconnaît avoir fait une erreur. «Est-ce qu'aujourd’hui, je ferais rentrer un travailleur non testé qui a été en contact avec la COVID-19. La réponse, c’est non!», a déclaré le président-directeur général du CIUSSS de la Mauricie-et-du-Centre-du-Québec, Carol Fillion. 

«En terme de connaissances, on en apprend chaque jour. Le fait que des personnes asymptotiques étaient porteuses du virus et pouvaient le transmettre autant que des personnes symptomatiques était peu connu. Avec cette nouvelle connaissance, cela devient plus important de réduire la mobilité de personnel. On se rend compte qu'il y a des failles et on apprend de ses expériences», a renchéri la directrice de la santé publique de la région, la Dre Marie-Josée Godi. 

La direction du CIUSSS-MCQ a admis que le défi dans le réseau de la santé est colossal. Environ 700 travailleurs de la santé ont été mis à l’ écart dans la région pour avoir contracté la COVID-19 ou avoir été en contact avec des gens porteurs du virus. 

La Mauricie–Centre-du-Québec a franchi la barre des 800 cas de COVID-19, mardi, avec 705 cas en Mauricie et 124 cas au Centre-du-Québec. Ce nombre inclut 285 personnes qui sont considérées comme guéries. 

La santé publique estime que la région pourrait atteindre un plateau pour le nombre d'infections quotidiennes dans les prochains jours.

Situation au Québec

En date du

Cas confirmés

Total

Décès

Total

Vaccins administrés

Total 84 837+ 9 264

Tests effectués

Total 5 195 725+ 35 114

Hospitalisations

Total

Soins intensifs

Total

Voir tous les chiffres