/news/coronavirus
Navigation

Dernière mise à jour :

Suivez les derniers développements
Voir les derniers chiffres >

Québec

Nombre de cas

Canada

Nombre de cas

Monde

Nombre de cas

Décès

COVID-19: Une autre aînée sacrifiée en CHSLD, dit sa famille

Coronavirus - Covid-19
Photo courtoisie

Coup d'oeil sur cet article

Une dame de 94 ans, qui avait été transférée en CHSLD le 20 mars dernier où elle a été infectée à la COVID-19, est morte, lundi.

• À lire aussi: Manque de personnel: Québec envisage le recours à l’armée pour aider les CHSLD 

• À lire aussi: COVID-19: nouveau record de décès en une journée au Québec 

Sa famille avait dénoncé le 20 mars dans les pages du Journal le transfert « non urgent » et « inhumain » de leur mère Marie-Thérèse Saint-Onge.

Le pire est finalement arrivé : elle a depuis attrapé le virus, et le 13 avril, elle rendait son dernier souffle. 

« J’ai écrit personnellement à la ministre Marguerite Blais pour lui dire : dès le début, on a sacrifié des gens, on a sacrifié ma mère, pour en sauver d’autres », déplore son fils, Michel Contant.

« Appel au réseau »

Mme Saint-Onge a été transférée le 20 mars de la résidence pour personnes en perte d’autonomie Ciel Bleu à Pointe-aux-Trembles vers le CHSLD Biermans à Montréal. 

En février, elle avait effectivement été réévaluée et avait obtenu une nouvelle cote qui signifiait qu’elle devait être transférée en CHSLD pour y recevoir plus de soins, nous avait expliqué sa fille, Francine Contant. 

Mais la famille ne s’explique pas pourquoi le déménagement est soudainement devenu urgent alors que les transferts devaient être suspendus en raison de la pandémie. 

« Il a été convenu que durant l’épidémie de la COVID-19, les transferts de personnes entre CHSLD étaient suspendus à l’échelle du Québec, dans la mesure du possible », nous avait expliqué Marjaurie Boileau-Côté, attachée de la ministre des Aînés, Marguerite Blais, le 19 mars.

Il ne s’agissait pas d’une directive comme telle, mais d’un « appel au réseau », nous précise le ministère de la Santé.

Ce n’est que le 9 que la directive officielle de cesser tout transfert, y compris ceux des hôpitaux vers un CHSLD, a été signifiée verbalement au réseau puis par écrit le 11 avril.

Depuis le 14 mars, le CIUSSS de l’Est-de-l’Île-de-Montréal dit avoir ralenti les transferts, mais a tout de même réalisé 96 admissions jusqu’au 5 avril. 

En temps normal, l’ensemble des milieux d’hébergement du CIUSSS traite environ 70 demandes d’admission par semaine.

Quelles précautions ?

Outre la question de l’urgence ou non de transférer Mme Saint-Onge, la famille s’interroge sur les mesures qui ont été prises pour éviter la propagation au moment du transfert.

Arrivée à la résidence Biermans, Mme Saint-Onge a été placée dans une chambre avec une autre personne pendant 36 heures avant d’obtenir sa propre chambre.

« Je persiste à croire que les nombreux déplacements sans aucune vérification et aucun test ont provoqué la pandémie dans les CHSLD et autres ressources. Un bon exemple d’improvisation », croit M. Contant.

Selon un document gouvernemental daté du 13 avril, il y a 27 personnes infectées à la COVID-19 au CHSLD Biermans, soit 14 % des résidents.

Un résumé pertinent de la journée,
chaque soir, grâce aux diverses
sources du Groupe Québecor Média.