/opinion/blogs/columnists
Navigation

Justin Trudeau et «les petites attaques politiques»

Justin Trudeau et «les petites attaques politiques»
AFP

Coup d'oeil sur cet article

Depuis 24 heures, les médias sociaux sont agités par une tempête d’indignation. Des Canadiens, d’un océan à l’autre, et dans les deux langues officielles, se sont indignés que le premier ministre se rende à sa résidence secondaire au Québec pour fêter Pâques et se sont offensés que Sophie Grégoire ait publié des selfies de la famille sur son compte Instagram.  

Mais pour nos amis de Radio-Canada, qui sont complètement déconnectés de ce que les gens vivent sur le terrain, ce n’est qu’une petite guéguerre entre les libéraux et les conservateurs.   

Ce matin, à Midi Info, Michel Auger a reçu Daniel Thibault en lui parlant de la pause pascale de Trudeau, qu’il a qualifiée ainsi: «pause qui a suscité une petite controverse».   

Daniel Thibault a enchaîné en affirmant: «Des photos ont été publiées sur les comptes Instagram de M. Trudeau et Mme Grégoire-Trudeau [NDLR: faux, seule Sophie a publié ces photos]. Y’en a qui disent, entre autres les partis d’opposition, les conservateurs pour ne pas les nommer, qui disent: “C’est inapproprié d’avoir fait ça, ça donne le mauvais exemple. M. Trudeau fait du 'faites ce que je dis, mais pas ce que je fais'.”»   

M. Thibault ne fait aucune mention des dizaines de milliers de gens qui ont abondamment commenté l’info depuis 24 heures (juste mon blogue sur le sujet a été partagé 65 000 fois sur Facebook [mise à jour: maintenant 103 000]) ni des articles publiés au Canada anglais (entre autres ce texte de Brian Lilley, du Toronto Sun).  

Puis M. Thibault nous a parlé de la réaction de l’entourage du premier ministre, selon qui «Rideau Cottage est le lieu de travail de M. Trudeau».   

Mais si M. Thibault était un peu plus critique, il poserait la question suivante: si Rideau Cottage est le lieu de travail de M. Trudeau, pourquoi était-ce le lieu de résidence de la famille jusqu’au 30 mars?   

Et c’est là que M. Thibault sort une phrase hallucinante: «Même en temps de pandémie, les petites attaques politiques ne sont jamais bien, bien loin.»    

Désolée, M. Thibault, mais vous n’avez pas écouté les citoyens canadiens qui, depuis 24 heures, ne dérougissent pas de colère.   

Et ça n’a rien à voir avec de «petites attaques politiques». Le fait que vous n’ayez à aucun moment, dans votre «résumé», parlé de cette voix populaire montre bien à quel point vous semblez déconnecté des vraies préoccupations de cette population que vous êtes censé servir en l’informant.