/news/coronavirus
Navigation

Dernière mise à jour :

Suivez les derniers développements
Voir les derniers chiffres >

Québec

Nombre de cas

Canada

Nombre de cas

Monde

Nombre de cas

Décès

La Fondation Sainte-Justine lance un appel à l’aide

Coup d'oeil sur cet article

MONTRÉAL – Comme de nombreux autres organismes, la Fondation CHU Sainte-Justine est, elle aussi, très impactée par les contrecoups économiques de la COVID-19. Elle lance, mardi, un appel à l’aide et invite ceux qui le peuvent à contribuer à son fonds d’urgence.  

Avec l’annulation de ses évènements phares comme le Bal de Sainte-Justine ou encore le Tournoi de golf annuel, la Fondation CHU Sainte-Justine voit ses revenus amputés de plusieurs centaines de milliers de dollars.  

«La capacité de la Fondation à soutenir son hôpital est compromise», a déploré d’entrée de jeu Maud Cohen, PDG de la Fondation, en entrevue avec l’Agence QMI.  

Ces revenus permettent notamment à la Fondation d’appuyer de façon significative le Centre de recherche du CHU Sainte-Justine.  

«Si on associe à ça le fait que nous sommes dans une crise économique sans précédent et que certains de nos grands donateurs vivent des moments difficiles et ne peuvent pas nous faire les versements qu’ils devaient faire, on se retrouve dans une situation où notre capacité à amasser des fonds est compromise», a poursuivi Mme Cohen.  

En se basant sur un «scénario réaliste», la Fondation estime qu’elle devra faire face à une baisse de revenu de 42%. «Alors qu’annuellement on amasse près de 30 à 32 M$, là, on parle plutôt de 16 ou 17 M$», a précisé Mme Cohen.  

Des projets de recherche pour la COVID-19  

«On a des projets de recherche très importants qui sont menés à Sainte-Justine par rapport à la COVID-19», a rappelé la PDG de la Fondation. Parmi eux, elle évoque une étude clinique qui consiste à transfuser le plasma, la portion liquide du sang qui contient les anticorps, de patients guéris de la COVID-19 à d'autres patients en début de maladie, dans l'espoir de limiter la gravité des symptômes. Une autre étude sur les effets à long terme du virus sur les poumons des enfants est aussi en cours.  

«En temps de crise, la contribution de Sainte-Justine n’est pas uniquement pour les enfants, mais aussi pour toute la population, et l’opérationnalisation de notre Centre de recherche est complètement affectée», a souligné Maud Cohen.  

Une campagne pour le fonds d’urgence  

Pour pallier cette situation difficile, la Fondation lance un appel à l'aide et convie ceux qui le peuvent encore à donner à son fonds d'urgence.  

L’argent amassé permettra, en premier lieu, d’appuyer les initiatives de recherches en lien avec la COVID-19. Il servira aussi à soutenir le fonds d’aide aux familles, également touché par la crise, et à assurer le maintien à flot des activités du Centre de recherche du CHU.  

Une campagne sera mise en place sur différents réseaux sociaux et aucun montant minimum n’est obligatoire: «On veut que les gens donnent selon leurs moyens», a indiqué Mme Cohen.  

La Fondation ne s’est pas donné d’objectif à atteindre en termes de somme d’argent à amasser, mais plutôt en nombre de donateurs. Elle estime avoir besoin de 50 000 donateurs pour apporter l'aide nécessaire aux équipes qui déploient actuellement «des énergies phénoménales pour répondre à l'urgence et continuer d'assurer les soins prioritaires», en plus de soutenir la recherche.  

D’ailleurs, dès que les 50 000 premiers donateurs seront atteints, le Dr Alexander Weil, neurochirurgien pédiatrique du CHU Sainte-Justine, va lui-même faire un don de 100 000$ à ce fonds d’urgence.

Un résumé pertinent de la journée,
chaque soir, grâce aux diverses
sources du Groupe Québecor Média.