/news/coronavirus
Navigation

COVID-19: 23 cas à l’usine d’Exceldor de Saint-Bruno-de-Montarville

Usine d'Exceldor
Capture d'écran Usine d'Exceldor

Coup d'oeil sur cet article

Après Olymel, c’est au tour d’Exceldor de devoir jongler avec des cas de COVID-19 dans ses installations. À l’usine de Saint-Bruno-de-Montarville, en Montérégie, ce sont 23 des 350 travailleurs qui ont attrapé le virus.  

• À lire aussi: L’usine de Yamachiche reprend progressivement le travail  

• À lire aussi: [EN DIRECT MERCREDI 15 AVRIL] Tous les développements de la pandémie  

Le premier cas est tombé chez Exceldor le 28 mars. Les jours suivants deux autres travailleurs ont été testés positifs. La direction a choisi le 30 mars de mettre en quarantaine l’unité de soir où les cas avaient été déclarés. Une centaine de personnes ont été invitées à rester à leur domicile.     

Un travailleur a contacté Le Journal mardi, par courriel, inquiet par la situation dans cette usine. Il faut dire que les salariés qui étaient arrêtés n’ayant pas de symptômes sont retournés au boulot le 14 avril.     

«Nous avons présentement 23 cas positifs à notre usine de Saint-Bruno, dont 17 de soir et 6 de jours incluant 4 cas rétablis», répond la responsable aux communications chez Exceldor, Gabrielle Fallu.     

Concernant l’équipe de jour, comme les cas positifs sont apparus plus tard, Exceldor n’a pas mis en quarantaine l’ensemble des travailleurs de cette unité de production estimant que ses nouvelles mesures de sécurité mises en place permettent de limiter les contacts entre les employés.     

«Depuis la fin de semaine du 28 mars, nous avons plusieurs mesures supplémentaires. Il y a des panneaux de polymère entre chaque poste de travail de moins de deux mètres. Les visières sont aussi obligatoires. Selon la santé publique, nous avons le droit de demeurer ouvert avec les mesures que nous avons», avance Mme. Fallu, ajoutant que la température des employés est prise dès leur arrivée au travail.     

L’usine de transformation de Saint-Bruno-de-Montarville n’a jamais cessé ses activités depuis le début de la pandémie. Aujourd’hui, un total de 42 travailleurs sont confinés, notamment par prévention, à leur domicile.     

Autre usine  

Récemment, Exceldor a également eu un cas positif à la COVID-19 à son usine d’abatage situé à Saint-Damase, en Montérégie. Cet établissement, dont les mesures de sécurité ont aussi été resserrées, compte 290 travailleurs.     

La coopérative assure que ces événements n’auront pas d’impact, pour le moment, sur sa production. Les autres établissements du groupe à travers le Canada ne sont pas touchés.     

L’usine d’Olymel à Yamachiche, en Mauricie, avait fermé deux semaines en raison de cas à la COVID-19.      

Selon le ministère de l’Agriculture, de l’Alimentation et des Pêcheries du Québec, «la transmission du virus par l’ingestion d’aliments est écartée et le coronavirus ne peut pas se multiplier dans les aliments».

Situation au Québec

En date du

Cas confirmés

Total

Décès

Total

Vaccins administrés

Total 84 837+ 9 264

Tests effectués

Total 5 195 725+ 35 114

Hospitalisations

Total

Soins intensifs

Total

Voir tous les chiffres