/qubradio
Navigation

COVID-19: certains préposés à domicile se sentent oubliés par le gouvernement Legault

Coup d'oeil sur cet article

Tandis que tous les yeux sont rivés sur le manque de ressource dans les CHSLD, certains préposés à domicile se sentent oubliés et déplorent de ne pas pouvoir profiter d’une bonification salariale en cette période de pandémie.  

«Malheureusement, la bonification du fameux 4$ qu’on entend beaucoup, pour les préposés aux bénéficiaires, ça s’adresse aux gens en résidence de personnes âgées, mais ça ne s’adresse pas à notre personnel à nous, puis c’est ce que l’on dénonce, parce qu’on fait le même travail, mais à domicile», a expliqué Patrick Roy, directeur général de la Coopérative de solidarité de services à domicile Memphrémagog, sur QUB radio avec l'animatrice Geneviève Pettersen, mercredi.    

Pour ce qui est du secteur public, M. Roy déplore que la bonification salariale soit réservée aux «préposés d’aide à domicile qui travaillent pour le CLSC».     

ÉCOUTEZ l’entrevue de Patrick Roy, sur QUB radio:  

«Souvent, les gens qui écoutent les médias sont un peu perdus dans tout ça, parce qu’on entend aussi qu’il y a une aide qui est descendue de 4 à 8% [...] pour le secteur public, donc tout ce qui est CLSC. Les préposés d’aide à domicile qui travaillent pour le CLSC, eux, ont eu une prime.»    

Le directeur général de la Coopérative de solidarité de services à domicile Memphrémagog, une entreprise d’économie sociale sans but lucratif, affirme avoir l’impression que l’on «oublie le volet de service à domicile et les soins à domicile» offerts aux «gens vulnérables».    

«Présentement, on comprend que la chaleur est vraiment sur les CHSLD, les résidences pour personnes âgées, mais il ne faut pas oublier qu’il y a des gens à domicile, qui reçoivent des services [...] on parle bien entendu des personnes âgées, mais aussi des personnes à mobilité réduite ou des personnes qui ont des limitations physiques.»    

«Nous, nos craintes, c’est qu’on n'arrive plus à desservir cette clientèle-là, et cette clientèle-là, si on n’arrive plus à la desservir, bien ces clients-là n’auront pas le choix de se tourner vers un centre hospitalier ou un CHSLD», a-t-il ajouté.

Visitez qub.radio pour ne rien manquer de notre programmation quotidienne et de nos baladodiffusions
Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.