/lifestyle/family
Navigation

Visez l’autonomie alimentaire

CASA 0418 Fleurs et potager
Photo courtoisie, Albert Mondor L’utilisation de contenants en textile permet de cultiver aisément des légumes sur des surfaces inertes comme les terrasses, les stationnements et les toits.

Coup d'oeil sur cet article

Il y a quelques jours, notre premier ministre François Legault mentionnait qu’il est important que le Québec puisse devenir autosuffisant en aliments. Toutefois, l’indépendance alimentaire n’est pas uniquement l’affaire des agriculteurs, c’est aussi la responsabilité des citoyens.

Un potager fort original fait de contenants récupérés.
Photo courtoisie, Albert Mondor
Un potager fort original fait de contenants récupérés.

La pandémie de COVID-19 qui sévit actuellement suscite beaucoup d’inquiétude dans la population quant à ses conséquences économiques et sociales. Certains craignent que cette crise affecte l’approvisionnement en fruits et en légumes. C’est pourquoi de nombreux citoyens se retournent vers l’agriculture urbaine afin de produire leur propre nourriture et viser ainsi une certaine autosuffisance alimentaire. 

Toutefois, plusieurs personnes vivant en milieu urbain n’ont pas de terrain et les jardins communautaires risquent d’être fermés au public pour un moment encore. Bonne nouvelle ! Il est facile de cultiver des légumes en contenant en plein cœur de la ville, sur les terrasses, les balcons, les stationnements et même les toits !

CASA 0418 Fleurs et potager
Photo courtoisie, Albert Mondor

Joignez le mouvement pour l’autonomie alimentaire du Québec et créez vous aussi votre potager ce printemps !

Pots en textile

Pour obtenir des récoltes abondantes, il est essentiel de cultiver les plantes comestibles dans de grands contenants et de leur fournir un terreau riche et léger, constitué de compost, de tourbe de sphaigne et de perlite.

En plus d’être légers et faciles à entreposer, les pots faits de textile ont un avantage marqué sur les autres types de contenants puisqu’ils empêchent la spiralisation des racines des plantes et favorisent la multiplication de leurs radicelles. De plus, leur prix se compare généralement à celui des pots en plastique.

Les bacs et les tables potagères sont d’autres contenants parfaitement adaptés à la culture de légumes en milieu urbain.
Photo courtoisie, Albert Mondor
Les bacs et les tables potagères sont d’autres contenants parfaitement adaptés à la culture de légumes en milieu urbain.

Vous pouvez aussi être imaginatif et récupérer de vieux objets pour en faire des contenants. Brouettes, coffres d’outils, seaux, chaudrons, caisses en bois ou même valises sont autant de vieux objets qui peuvent être transformés en pots et qui donneront assurément beaucoup d’originalité et de charme à votre potager en contenant. Si cela est possible, percez un trou de drainage au fond de chaque contenant.

Légumes adaptés

Qu’il s’agisse de fruits, de légumes ou de fines herbes, presque toutes les plantes comestibles conviennent à la culture en contenant. Même les carottes et les pommes de terre peuvent pousser dans un pot ! Toutefois, les plantes comestibles les mieux adaptées à la culture en pot sont sans contredit les légumes dont on consomme les feuilles, tels que la bette à carde, l’épinard, le kale et la laitue. De plus, la majorité des légumes feuilles peuvent être semés à l’extérieur dès la mi-avril.

Les cultivars d’aubergines produisant des petits fruits, comme « Little Fingers », « Patio Baby » et « Slim Jim », donnent de bonnes récoltes lorsqu’on les cultive en contenant.
Photo courtoisie, Albert Mondor
Les cultivars d’aubergines produisant des petits fruits, comme « Little Fingers », « Patio Baby » et « Slim Jim », donnent de bonnes récoltes lorsqu’on les cultive en contenant.

Quant à la culture des tomates en contenant, il est souhaitable d’opter pour un cultivar arbustif compact tel que « Tiny Tim » ou « Tumbler », par exemple. On peut également faire croître en pot des aubergines, des concombres et des poivrons qui produisent des petits fruits, comme ceux faisant partie de la série Lunchbox, par exemple.

D’autre part, certains arbustes fruitiers tels que les camérisiers, les fraisiers et les framboisiers donnent aussi de bonnes récoltes quand on les cultive dans des pots, particulièrement si ces derniers sont constitués de géotextile épais.


monpaniervert.ca

 

Le calendrier du jardinier

Travaux à effectuer à la mi-avril

  • Enlever toutes les protections hivernales.
  • Enlever les feuilles et les débris qui jonchent le potager, les plates-bandes et la pelouse.
  • Tailler les tiges et le feuillage mort des vivaces avant la sortie des nouvelles pousses.
  • Tailler les arbres fruitiers tels que les pommiers et les poiriers.
  • Tailler les arbustes fruitiers tels que les framboisiers.
  • Vaporiser de l’huile horticole sur les arbres fruitiers avant l’éclosion des bourgeons.
  • Débuter le semis à l’intérieur des légumes d’origine tropicale tels que les aubergines, les poivrons et les tomates.
  • Débuter le semis ou la plantation à l’extérieur des fines herbes et des légumes résistant au froid tels que la bette à carde, la laitue, le persil et les radis.