/world/usa
Navigation

Coronavirus: Trump met en garde la Chine contre d’éventuelles «conséquences»

Coronavirus: Trump met en garde la Chine contre d’éventuelles «conséquences»
AFP

Coup d'oeil sur cet article

WASHINGTON | Le président américain, Donald Trump, a mis en garde samedi la Chine contre d’éventuelles «conséquences» si elle était «sciemment responsable» de la pandémie de coronavirus.  

• À lire aussi: Encouragées par Trump, les manifestations anti-confinement se multiplient aux États-Unis 

• À lire aussi: COVID-19: bilan journalier de 540 morts à New York, le plus bas depuis début avril 

• À lire aussi: [EN DIRECT SAMEDI 18 AVRIL] Tous les développements de la pandémie  

«Elle aurait pu être arrêtée en Chine avant qu’elle ne commence et elle ne l’a pas été», a déclaré M. Trump lors de sa conférence de presse quotidienne à la Maison-Blanche.  

«Et maintenant, le monde entier souffre à cause de cela», a-t-il ajouté.  

À un journaliste lui demandant si la Chine devait subir les conséquences de l’épidémie apparue en décembre dans la ville chinoise de Wuhan et qui a fait plus de 157 000 morts dans le monde, M. Trump a répondu: «S’ils étaient sciemment responsables, certainement. Si c’était une erreur, une erreur est une erreur. Mais s’ils étaient sciemment responsables, oui, alors, il devrait y avoir des conséquences», a-t-il souligné.  

«Est-ce une erreur qui a échappé à tout contrôle ou a-t-elle été commise délibérément?», a demandé M. Trump. «Il y a une grande différence entre les deux. Dans les deux cas, ils auraient dû nous le faire savoir», a-t-il dit. «Nous avons demandé à être impliqués plus tôt, et ils ne voulaient pas. Je pense qu’ils savaient que ce n’était pas bien et ils étaient gênés. Ils ont dit qu’ils faisaient une enquête», a poursuivi M. Trump.  

«Alors, voyons ce qui se passe avec leur enquête. Mais nous faisons aussi des enquêtes», a-t-il encore dit.  

L’administration Trump a fait savoir qu’elle n’excluait pas que le coronavirus ait été propagé – accidentellement – à partir d’un laboratoire de recherche sur les chauves-souris à Wuhan.  

M. Trump a également mis en doute les données officielles chinoises montrant que le pays n’avait subi que 0,33 décès pour 100 000 habitants. «Ce chiffre est impossible. C’est un chiffre impossible à atteindre», a-t-il dit.  

Les États-Unis, selon un graphique présenté lors de la conférence de presse, ont enregistré 11,24 décès pour 100 000 personnes, contre 27,92 pour la France et 42,81 pour l’Espagne.