/entertainment/music
Navigation

One World - Together At Home: Céline Dion termine le concert en beauté

One World
Photo courtoisie

Coup d'oeil sur cet article

C’est Céline Dion qui a clôturé le concert-événement One World : Together At Home, présenté samedi soir. La diva québécoise a uni sa voix à celles de Lady Gaga, John Legend et Andrea Bocelli pour chanter The Prayer au terme d’une émission spéciale de deux heures visant à saluer le travail des soignants durant la crise du coronavirus.  

• À lire aussi: Les Rolling Stones prendront part au concert-bénéfice  

• À lire aussi: Suggestions d’humour pour le week-end  

Accompagné au piano par Lang Lang, un musicien chinois, le quatuor d’étoiles a poussé la note à distance, chacun chez soi. Vêtue d’un veston bleu corail, la diva québécoise était visiblement en voix, tout comme Lady Gaga et Andrea Bocelli. John Legend s’est montré plus ou moins convaincant, assis dans sa cage d’escalier. 

Originalement enregistrée par Céline Dion et Andrea Bocelli en 1998, The Prayer était une chanson tout indiquée pour boucler ce prestigieux rendez-vous. En cette ère de pandémie, son message spirituel résonnait fort : « Guide us with your grace / Give us faith so we’ll be safe. » (« Guide-nous avec ta grâce / Donne-nous la foi pour qu’on reste en sécurité. ») 

Céline Dion a chanté <i>The Prayer</i> avec Lang Lang au piano, Lady Gaga, Andrea Bocelli et John Legend (absent de la photo).
Capture d'écran - YouTube
Céline Dion a chanté The Prayer avec Lang Lang au piano, Lady Gaga, Andrea Bocelli et John Legend (absent de la photo).

Le Québec s’est aussi fait valoir subtilement durant l’émission de deux heures réunissant plusieurs grosses pointures du domaine musical. À mi-parcours, la formation américaine The Roots a repris The Safety Dance, un vieux tube des années 1980 du groupe montréalais Men Without Hats. 

Des ballades pour la cause 

Comme plusieurs concerts-bénéfices organisés en marge d’une tragédie, les participants semblaient s’être donné le mot pour livrer des ballades. D’Eddie Vedder de Pearl Jam (River Cross) au couple Shawn Mendes-Camila Cabello (What A Wonderful World), en passant par Billie Joe Armstrong de Green Day (Wake Me Up When September Ends), Taylor Swift (Soon You’ll Get Better) et Stevie Wonder (Lean On Me), c’était le festival du tempo (un peu trop) ralenti. 

Même Jennifer Lopez avait remisé sa pop dansante pour reprendre People de Barbra Streisand. On espérait que l’extravagante Lizzo insuffle une bouffée d’air frais au concert, mais elle s’est contentée de reprendre A Change is Gonna Come les yeux fermés. 

Merci aux Rolling Stones 

Heureusement, quelques rares stars avaient opté pour des pièces plus vitaminées, comme Elton John, qui s’est égosillé sur I’m Still Standing au piano, dans sa cour arrière. 

Pour leur part, les vigoureux Rolling Stones nous ont fait passer un excellent moment en offrant You Can’t Always Get What You Want à distance. Divisé en quatre, l’écran nous permettait de voir chacun des membres du groupe dans leurs maisons respectives. Mick Jagger chantait, Keith Richards et Ronnie Wood grattaient leurs guitares... et Charlie Watts, sans batterie, tapochait sur des coffres dans son salon. 

Autre moment de réjouissance : l’apparition surprise de Nicole Kidman à la fin du numéro de Keith Urban, son conjoint. 

Des messages 

Plusieurs célébrités ont profité de l’occasion pour livrer des messages. Paul McCartney et Oprah Winfrey ont demandé aux gouvernements de solidifier leurs systèmes de santé pour qu’on soit prêt quand une nouvelle tragédie du genre ressurgira. David et Victoria Beckham ont encouragé le public à respecter les mesures de confinement, tandis que Beyoncé a souligné à quel point les répercussions de l’épidémie de coronavirus affectait la population afro-américaine. Quant à Ellen Degeneres, son message est venu interrompre la prestation de Chris Martin. Un faux pas des réalisateurs, il va sans dire.  

L’événement One World : Together At Home était diffusé à travers le monde sur internet, via Twitter, Facebook et YouTube. Aux États-Unis, l’émission était présentée simultanément sur ABC, CBS et NBC. Au Québec, on pouvait la regarder sur VRAK, CTV et TSN.