/news/coronavirus
Navigation

COVID-19: les physiothérapeutes déçus et fâchés

Coup d'oeil sur cet article

La colère gronde chez les physiothérapeutes, qui semblent être boudés par le gouvernement du Québec dans la lutte contre la COVID-19 dans les centres d'hébergement de soins de longue durée (CHSLD).  

«On est fâchés et déçus», a affirmé en entrevue téléphonique le président de l’Association québécoise de la physiothérapie (AQP), Simon Dalle-Vedove, dimanche. Il souligne que ses membres se sont inscrits dès le début à l’initiative «Je contribue», qui vise à embaucher du personnel dans le domaine de la santé pour faire face à la pandémie, mais qu’ils n’ont pas reçu de réponse de la part du gouvernement.    

«On n’aurait pas besoin de formation pour intervenir. On a déjà l’expertise», a précisé M. Dalle-Vedove. Il a mentionné que de nombreux physiothérapeutes sont habitués à travailler avec des personnes âgées ou dans des endroits comme des CHSLD. Ce sont eux qui par exemple évaluent les capacités des aînés à se déplacer en vue d’obtenir une marchette ou une canne, ou les activités à faire pour rester le plus en santé possible. Ce sont aussi eux qui évaluent les risquent de chute pour cette clientèle.    

Qui plus est, certains physiothérapeutes travaillent dans le domaine de la rééducation pulmonaire et de la réadaptation cardio-respiratoire, et connaissent donc les machines permettant aux malades de mieux respirer.    

Mais ils demeurent sur les lignes de touche, selon lui. L’appel lancé par François Legault mercredi dernier aux médecins spécialistes, ainsi qu’à l’armée par la suite l’a surpris considérant que l’expertise que possèdent ses membres avec les gens du troisième âge n’est pas utilisée.    

«On coûte beaucoup moins cher qu’un médecin spécialiste et on a les compétences pour ce que monsieur Legault nous demande de faire», a ajouté le président de l’AQP.    

Cet avis est partagé par la physiothérapeute Tatiana Vukobrat, qui pratique dans la région montréalaise.    

«Ce qui me scandalise, c’est de voir que le gouvernement a sous son nez des milliers de professionnels possédant une formation en santé aptes à soutenir le réseau, mais il les ignore!», a-t-elle écrit dans un lette d’opinion publiée sur le site internet de l’AQP.    

Malgré des contacts ces derniers jours avec le ministère de la Santé par l’AQP, ses membres ont simplement été invités à attendre après s’être inscrits à «Je contribue».    

On compte environ 8000 physiothérapeutes au Québec, dont environ la moitié oeuvrent au privé où les cliniques ont dû fermer leurs portes en raison de l’état d’urgence sanitaire. De très nombreux physiothérapeutes, tant au privé qu’au public, ont donc du temps libre pour servir les CHSLD.

Situation au Québec

En date du

Cas confirmés

Total

Décès

Total

Vaccins administrés

Total 84 837+ 9 264

Tests effectués

Total 5 195 725+ 35 114

Hospitalisations

Total

Soins intensifs

Total

Voir tous les chiffres