/news/coronavirus
Navigation

COVID-19: toute la planète pleure ses aînés

Les résidences pour personnes âgées de tous les pays sont durement frappées par le nouveau coronavirus

Coup d'oeil sur cet article

Ce n’est pas juste au Québec que la pandémie a frappé de plein fouet les résidences pour personnes âgées: plus de la moitié des décès en Europe lors des dernières semaines seraient survenus en maisons de retraite. Ce cauchemar s’est maintenant transporté en Amérique du Nord, où le virus se propage dans les résidences.   

Taux de mortalité effrayant  

Photo d'archives, AFP

En France, il a fallu attendre le 2 avril, soit près de deux mois après le début de la crise là-bas, pour que des chiffres partiels sur les victimes du coronavirus en EHPAD (l’équivalent français des CHSLD) soient communiqués par l’État. Ce sont 7203 aînés français qui ont péri depuis le début mars. 

Lorsque le virus pénètre dans une résidence pour personnes âgées en France, les taux de mortalité atteignent entre 20 % à 30 %. Près de la moitié des décès du pays proviennent des centres pour aînés.   

Catastrophe au Royaume-Uni  

Photo d'archives, AFP

En Angleterre, la Santé publique a indiqué que 3084 centres d’hébergement étaient infectés par le virus. De nouvelles données avancent que plus de 7500 personnes sont décédées dans ces centres au Royaume-Uni, une montée catastrophique alors que les derniers chiffres disponibles datant du 3 avril ne recensent que 217 morts. Le nombre de décès excède de cinq fois les estimations du gouvernement. 

Les 15 000 morts du Royaume-Uni ne prennent pas en compte les maisons de retraite, mais seulement les morts des hôpitaux.   

«Le plus grand danger» de la pandémie  

Photo d'archives, AFP

La ville de New York compte plus de 95 % des décès de tout l’État. C’est notamment parce que les maisons de retraite de la ville sont ravagées. L’état en compte plus de 600, où 2500 aînés ont perdu la vie. 

Le gouverneur Andrew Cuomo a, hier matin, décrit les maisons de retraite comme la «frénésie alimentaire du virus», puisque toutes les personnes vulnérables y sont rassemblées. C’est, à son avis, le «plus grand danger» de cette pandémie.   

«Massacre» dans les maisons de retraite italiennes  

Photo d'archives, AFP

L’Organisation mondiale de la Santé a qualifié de «massacre» la situation des centres pour aînés en Italie. À Milan, un centre rapporte près de 200 décès liés au coronavirus et fait l’objet d’une enquête pour négligence. Dans une résidence de la minuscule ville de Rocca di Papa, ce sont 148 aînés qui ont été déclarés positifs au virus, alors que seulement 11 infections ont été confirmées dans le reste de la ville. 

L’étude de la London School of Economics estime que 53 % des victimes du pays proviennent des centres pour personnes âgées.   

Des Résidents laissés à eux-mêmes en Espagne  

Photo d'archives, AFP

Des données régionales d’Espagne rapportées par les médias suggèrent que 57 % des morts du pays sont des résidents de centres pour aînés. Ce taux est le plus élevé recensé en Europe : 11 000 aînés auraient succombé au coronavirus. 

Comme au Québec, des soldats ont été déployés dans les différents centres. Ceux-ci ont retrouvé des corps ainsi que des résidents laissés à eux-mêmes. Trente-sept maisons de retraite font maintenant l’objet d’enquêtes et des centaines d’autres plaintes sont étudiées. Celles-ci dénoncent que les résidents ne subissaient pas de tests pour la Covid-19, n’avaient pas accès aux soins de santé nécessaires et que les familles se voyaient interdire de les ramener à la maison.   

On craint le pire en Ontario   

Environ une résidence pour aînés sur six est touchée par la COVID-19 en Ontario, soit 106. Les centres de soins de longue durée recensent environ la moitié des 514 décès de toute la province. 

On craint toutefois que ces chiffres soient largement supérieurs, considérant le faible taux de dépistage et leurs délais de mise à jour. Certaines résidences prennent beaucoup de temps à informer les familles sur les éclosions de cas, ce que déplorent les proches. 

Par exemple, le Eatonville Care Centre de Toronto disait compter un seul cas le 1er avril ; vendredi, 111 cas positifs étaient confirmés par la santé publique de Toronto dans cette résidence. Plusieurs autres centres de soins de longue durée ontariens brandissent des clauses de confidentialité pour ne pas dévoiler le nombre de cas et de morts qui les accablent.   

Sources : NY Times, Le Monde, Euronews, Daily Mail, CBC News, ABC News, International long-term care policy network

Situation au Québec

En date du

Cas confirmés

Total

Décès

Total

Vaccins administrés

Total 84 837+ 9 264

Tests effectués

Total 5 195 725+ 35 114

Hospitalisations

Total

Soins intensifs

Total

Voir tous les chiffres