/weekend
Navigation

Une histoire qui fait réfléchir

Lori Lansens
Photo courtoisie, Mark Raynes Roberts Lori Lansens

Coup d'oeil sur cet article

Sans tout à fait être une dystopie, le cinquième roman de l’écrivaine canadienne Lori Lansens raconte le cauchemar de deux adolescentes accusées à tort d’avoir fait exploser une bombe en 2024.

Tout a commencé en 2015, lorsque l’homme d’affaires et animateur télé Donald Trump a décidé de se présenter aux élections présidentielles. À ce moment-là, la plupart des gens avaient beaucoup de mal à croire qu’un type pareil puisse un jour se retrouver à la tête des États-Unis. Mais voyant qu’il travaillait vraiment fort pour y parvenir, l’écrivaine Lori Lansens n’a pu s’empêcher d’imaginer ce qui se passerait si. « Ma première ébauche a toutefois été bien en deçà de la réalité, confie-t-elle. Depuis son élection, Trump a proféré toutes sortes de grossièretés à l’encontre des femmes et a ouvertement affiché ses positions anti-avortement. S’il était réélu et devenait encore plus puissant, les choses pourraient aller bien plus loin, et mon cinquième roman a été une réaction passionnée à tout ça. J’ai une adolescente à la maison, et je suis effrayée à l’idée de la voir évoluer dans un monde bafouant le droit des femmes. »

Après nous avoir ébranlé avec le très singulier Les filles (qui dresse le portrait de deux sœurs siamoises franchement attachantes) et donné de sacrées sueurs froides avec Les égarés (qui raconte les tribulations de quatre randonneurs perdus en pleine montagne), Lori Lansens nous offre donc Cette petite lueur. Un roman qui se déroule en 2024 dans une Amérique où la droite religieuse occupe le devant de la scène. À tel point que l’avortement est carrément devenu illégal, que les jeunes filles sont tenues de rester vierges jusqu’au mariage et que les femmes mariées n’ont plus la moindre autorité au sein de leur foyer. 

L’inverse d’un conte de fées

À l’instar de la famille Kardashian, Rory Miller et sa meilleure amie Feliza Lopez – alias Fee ! – vivent à Calabasas, dans le comté de Los Angeles. Ou plutôt, vivaient. Car depuis quelques heures, elles doivent se terrer dans une vieille remise à outils afin d’échapper aux drones, aux hélicoptères et aux chasseurs de primes qui ont été lancés à leur recherche. La raison ? Lors du Bal de la pureté américaine, où toutes les jeunes filles doivent désormais faire vœu d’abstinence en présence de leur père, une bombe a explosé à la très chic école chrétienne du Sacré-Cœur. Et même si elles n’ont absolument rien à y voir, Rory et Fee seront tout de suite accusées d’avoir fait le coup.  

Grâce au vieil ordinateur portable qu’un bon samaritain acceptera de leur prêter, elles pourront suivre en direct tout ce qui se passe et se dit sur les médias sociaux. Elles apprendront ainsi trois choses : leur nouveau surnom (les « Vauriennes en Versace »), qu’elles sont déjà les criminelles les plus recherchées des États-Unis, et qu’un zélote révérend a promis une récompense d’un million de dollars à celui ou celle qui contribuera à leur capture. 

En d’autres termes, la situation pourrait difficilement être pire ; et pour tenter de comprendre comment elles ont bien pu en arriver là, Rory commencera à raconter sur son blogue – baptisé Cette petite lueur – sa vie d’avant : les séances de magasinage entre copines, la drôle de scène dont elle a été témoin quelques jours plus tôt, le soir du Bal, l’explosion, sa fuite éperdue aux côtés d’une Fee en piteux état et toutes les heures de pure terreur qui s’enchaînent depuis.  

De l’écrit à l’écran

Habituée à écrire des scénarios, Lori Lansens sait exactement de quelle manière s’y prendre pour nous river vite fait à un siège. « Comme l’histoire évolue rapidement, mon principal défi a surtout été d’adapter la voix de Rory aux circonstances tout en trouvant le ton juste, précise-t-elle. Par chance, je me rappelle très bien ma propre adolescence et je n’ai pas eu de mal à retrouver cette part à la fois exaltée et confuse de moi-même. » 

Sous sa plume, Rory se transformera donc peu à peu en véritable héroïne. Non seulement parce qu’elle fera tout son possible pour échapper aux hordes de fanatiques religieux qui la traquent, mais parce qu’elle essaiera à sa façon de montrer à quel point le monde dans lequel elle vit peut être perfide et trompeur.

La bonne nouvelle ? Les droits ayant été achetés par la société de production Universal, cette histoire devrait bientôt faire l’objet d’une série télévisée.


Ce livre pourra être commandé en ligne dès le 21 avril. 

Cette petite lueur<br/>
Lori Lansens<br/>
aux Éditions Alto<br/>
368 pages
Photo courtoisie
Cette petite lueur
Lori Lansens
aux Éditions Alto
368 pages

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.