/entertainment/opinion/columnists
Navigation

Ces vedettes qui croient n’importe quoi

Coup d'oeil sur cet article

Lundi, à QUB radio, j’ai fait une entrevue avec une vedette. Elle ne chante pas, ne danse pas, ne montre pas sa face à la télé. Pourtant, j’étais suspendue à ses lèvres.  

J’aurais écouté pendant des heures Nathalie Charland, directrice sénior, affaires scientifiques et médicales chez Medicago, la société biopharmaceutique vedette de Québec, à qui Québec a donné 7 millions de dollars pour plancher sur un vaccin contre le coronavirus.    

Ce qui m’amène à ma question : pourquoi ça a pris une pandémie, des milliers de morts, pour qu’on se mette à inviter de vrais scientifiques dans nos médias ?    

STARS EN BLOUSE BLANCHE  

Ce que Mme Charland avait à me raconter était tout simplement passionnant. Pour fabriquer des vaccins, Médicago intègre des « particules pseudo-virales » à... des plantes ! Les tests sur les souris ont commencé cette semaine, ce sera ensuite les primates, puis les humains (en juillet ou août).      

J’étais fascinée !    

Depuis le début de la pandémie, on n’a jamais été aussi confiants dans les capacités de la science à sauver des vies. Et on n’a jamais entendu autant de scientifiques sur toutes les tribunes.    

Sophie et Richard ne sont pas bons aux fourneaux, mais ils savent cuisiner leurs invités! Invitez-vous à la table de Devine qui vient souper? une série balado originale.

Pourquoi, avant, avions-nous si peur de donner le micro à des spécialistes, des chercheurs, des intellectuels, des penseurs ? Pourquoi, comme public, avions-nous si peu d’intérêt à les écouter ?    

On n’en avait que pour les vedettes, même si elles nous racontaient parfois des insignifiances ou lançaient des énormités.    

On rit beaucoup ces jours-ci des vedettes qui croient aux théories du complot.    

À l’émission Bonsoir, bonsoir !, lundi, l’humoriste Alexandre Barrette a dit à propos de la COVID-19 : « C’est une crise sanitaire, une crise financière, une crise... de nerfs de Lucie Laurier ».    

La comédienne affirme qu’elle ne se fera jamais vacciner contre la COVID-19.    

Mais ça ne date pas d’hier que certaines vedettes croient en des fabulations.    

On a eu la vedette créationniste : en 2013, à Tout le monde en parle, Rachid Badouri a déclaré : « Je ne crois pas que je descends du singe » (il préférait croire que son Dieu avait créé l’univers).    

On a eu la vedette nouvel âge : quand Ginette Reno nous vantait les mérites du Livre des lumières, rempli de soi-disant messages de Jésus.    

Quand les livres de bla-bla ésotériques sont les plus grands vendeurs, quand Oprah Winfrey fait une fortune en vantant The Secret, quand Gwyneth Paltrow fait des millions en vendant un vaporisateur anti-vampires psychiques, sommes-nous vraiment surpris que d’autres vedettes (John Cusack, Woody Harrelson, M.I.A.) croient que le virus est causé par le réseau 5G ?    

La semaine dernière, à QUB radio, j’ai demandé à Guy Nantel quelle question il poserait aux gens s’il faisait un de ces fameux vox pop qui l’ont rendu célèbre. « Je leur parlerais des théories du complot, m’a-t-il répondu. Ce qui est intéressant, c’est que les complotistes ont tous un complot différent ! Moi, je les crois sur la notion de complot, mais je ne sais pas lequel croire ! »    

LES LEÇONS DE LA PANDÉMIE  

On parle beaucoup de ce qui devrait changer dans l’« après-pandémie ».    

On devrait passer plus de temps à écouter les scientifiques, les experts, et moins de temps à écouter les vedettes.