/finance/business
Navigation

Industrie hôtelière: aide des gouvernements réclamée

Coup d'oeil sur cet article

Si les gouvernements n’interviennent pas pour soutenir de « façon massive » l’industrie hôtelière, c’est tout un pan de l’économie qui va s’effondrer, prévient l’homme d’affaires de Québec, Jean Audet.  

Après Christiane Germain du Groupe Germain Hôtel, c’est au tour de Jean Audet, copropriétaire de l’hôtel Le Concorde et propriétaire de la chaîne Grand Times au Québec de tirer la sonnette d’alarme.  

« Présentement, la roue s’est arrêtée et elle ne pourra pas repartir si les gouvernements n’injectent pas d’argent de façon importante », dit-il.  

Avec un taux d’occupation de 2 %, M. Audet doit réduire ses coûts d’exploitation à leurs plus bas niveaux ce qui inclut l’arrêt de certains systèmes pour économiser de l’électricité. 

« On a fermé des disjoncteurs à gauche et à droite. On fait tout ce qu’on peut pour sauver des coûts. On ferme les systèmes d’eau chaude et la ventilation dans les salles. C’est évident que les hôteliers coupent sur tout ce qu’ils peuvent », a-t-il confié. 

80 % sont fermés 

Au nom de l’industrie, M. Audet réclame une aide musclée pour traverser la crise. 

L’homme d’affaires estime que la subvention salariale de 75 % du fédéral devrait être offerte aux hôteliers au-delà de la période de trois mois pour les aider à travers la crise. Il interpelle les différents paliers de gouvernement pour trouver des solutions.  

« C’est un exemple. Il faut être créatif. Le report des taxes municipales ou de la taxe sur l’hébergement, ça ne fait que remettre le problème à plus tard », a-t-il ajouté.  

Selon l’Association hôtelière de la région de Québec, qui appuie les revendications de M. Audet, près de 80 % des hôtels sont présentement fermés dans la capitale nationale.

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.