/news/coronavirus
Navigation

Dernière mise à jour :

Suivez les derniers développements
Voir les derniers chiffres >

Québec

Nombre de cas

Canada

Nombre de cas

Monde

Nombre de cas

Décès

COVID-19: Legault appelle 1000 soldats en renfort

Seuls 350 médecins spécialistes ont été déployés à temps plein dans les CHSLD

Coup d'oeil sur cet article

Après avoir échoué à mobiliser suffisamment de médecins disponibles à temps plein, le gouvernement Legault s’est finalement résigné à réclamer l’intervention de 1000 soldats des Forces armées canadiennes dans nos CHSLD.  

• À lire aussi: COVID-19: 93 nouveaux décès au Québec, le retour à l'école ne sera pas obligatoire  

• À lire aussi: Tous les développements de la pandémie  

• À lire aussi: COVID-19: près de 9 G$ en aide promise aux étudiants et nouveaux diplômés  

Depuis plusieurs jours, devant «l’urgence nationale», François Legault a lancé un SOS aux médecins spécialistes, aux étudiants et au personnel de la santé des autres régions pour aider dans les CHSLD des zones chaudes.  

Mais devant l’ampleur des besoins et les récits d’horreur qui s’accumulent, il a lancé la serviette, mercredi.  

«C’est un peu gênant ce qu’on a devant nous», a-t-il lancé, après avoir annoncé qu’il demandait l’envoi de 1000 soldats de l’armée canadienne en renfort.  

Même si, en début de semaine, il manquait toujours la moitié des 2000 personnes espérées en CHSLD, le premier ministre disait encore avoir bon espoir, mardi, de réussir à combler les besoins grâce aux médecins spécialistes.  

Une procédure pour leur déploiement venait alors d’être conclue, avec le concours également de la Fédération des médecins omnipraticiens du Québec (FMOQ).  

«On a parlé avec, je pense, plus de 1500 médecins spécialistes», a rapporté mercredi M. Legault en conférence de presse. Mais de ce nombre, seulement 350, qui offraient une pleine disponibilité pour les deux prochaines semaines, ont pu être déployés.  

Étudiants  

Plus tôt cette semaine, la Fédération des médecins spécialistes du Québec (FMSQ) avait indiqué que près de 700 de ses membres étaient disponibles à temps complet.  

Ce sont finalement plus majoritairement «des étudiants, des infirmières [et] des préposés [aux bénéficiaires] qui étaient dans les hôpitaux», certains provenant des régions, qui ont permis de déployer 1000 personnes vers les points chauds, a expliqué M. Legault.  

La présidente de la FMSQ, Diane Francœur, a décliné notre demande d’entrevue.  

Dans un communiqué, le syndicat s’est défendu en laissant comprendre que seulement 500 de ses membres ont été contactés sur les 2415 qui se sont «portés volontaires, de façon ponctuelle».  

Sans formation médicale  

Quant aux soldats demandés par le gouvernement Legault, la quasi-totalité n’aura aucune formation médicale.  

«Ce n’est pas idéal, mais en même temps, je pense, ça va beaucoup nous aider à avoir des paires de bras additionnelles, pour faire des tâches qui sont moins médicales», a expliqué le premier ministre.  

Du côté d’Ottawa, une source gouvernementale a indiqué que généralement, les demandes de renfort de l’armée sont traitées en « 24 h ou 48 h ».  

«Les soldats ne seront pas sur le terrain demain matin. C’est gros, 1000 personnes, a prévenu cette source, en rappelant que les trois précédentes demandes de Québec avaient été acceptées. C’est une opération importante, il faut que ça se fasse dans l’ordre.»  

Selon nos informations, seul un préavis aurait été communiqué par Québec en fin de matinée, mercredi. Vérification faite, en début de soirée, le cabinet du ministre de la Sécurité publique, Bill Blair, n’avait toujours pas reçu de demande officielle.  

– Avec Guillaume St-Pierre et Émilie Bergeron  

Des médecins spécialistes très sollicités        

  • Selon la FMSQ, 2415 médecins spécialistes se sont portés volontaires, de façon ponctuelle, et 79% n'ont pas encore été contactés.    
  • Selon François Legault, 1500 médecins spécialistes ont été appelés et seulement 350 étaient disponibles à temps plein au cours deux prochaines semaines.        

La FMSQ ajoute que   

  • 1200 médecins spécialistes sont de garde afin d'assurer les soins urgents.    
  • 1200 ont plus de 65 ans.    
  • Plus de 3000 travaillent dans des activités chirurgicales.        

Le bilan au Québec en date du 22 avril:        

  • 20 965 cas confirmés (+839)    
  • 1 134 décès (+93)    
  • 1 278 personnes hospitalisées (+54)    
  • 199 patients aux soins intensifs (-2)            

À VOIR AUSSI           

  

Qui sont les hommes et les femmes derrière nos politiciens? Emmanuelle présente... un balado animé par Emmanuelle Latraverse.

Un résumé pertinent de la journée,
chaque soir, grâce aux diverses
sources du Groupe Québecor Média.