/news/coronavirus
Navigation

Dernière mise à jour :

Suivez les derniers développements
Voir les derniers chiffres >

Québec

Nombre de cas

Canada

Nombre de cas

Monde

Nombre de cas

Décès

D’architecte à bénévole en CHSLD, elle raconte le travail au front

Coup d'oeil sur cet article

Anouk Poulin n’a aucune expérience dans le milieu de la santé, mais confinée chez elle, en voyant le drame qui se jouait dans les CHSLD du Québec, elle a eu envie d’aider.  

«J’étais tannée d’entendre toutes ces histoires et de me sentir impuissante. J’avais envie d’être dans le clan de ceux qui sont au front», a raconté la femme pétillante à TVA Nouvelles.  

C’est grâce à un contact qu’elle a réussi à entrer rapidement dans un milieu de soin, en CHSLD, la semaine dernière.  

Elle se croyait assez informée et prête à affronter sa première journée, mais la gravité de la situation l’a frappée de plein fouet.  

«Après ma première journée, j’étais en état de choc. Il a fallu que je parle à plusieurs personnes qui étaient dans le domaine médical pour me ressaisir. Ç’a été temporaire heureusement. Mais ce n’était pas de belles conditions. Des gens restent dans des culottes d’incontinence trop longtemps, ils ont des irritations sur les parties génitales, et des gens avaient soif», a détaillé la bénévole.  

Au moment de son arrivée, les employés commençaient à être atteints un après l’autre par la COVID-19.  

«Ça tombait au combat. [...] Ça ressemblait à un champ de bataille: des endroits insalubres, des personnes qui appelaient à l’aide, ce n’était pas structuré, on courait partout», a raconté l’assistante-préposée.  

Évidemment, le moral des employés est durement affecté par la situation.  

«J’ai parlé à plusieurs préposées qui ont peur de contaminer leur famille. Les gens sont nerveux. Lorsqu’on doit alimenter ou abreuver un patient qui a la COVID, on est en contact direct, on est très près. Après ça, ces gens-là s’en retournent dans leur famille. Il y en a certains qui se sont confinés, mais ça sépare des familles», a relaté Mme Poulin.  

«Il faut dire aussi que nous on arrive avec toute notre grande énergie, ça fait trois semaines qu’on regarde des séries! Mais ces gens-là sont là depuis longtemps. Donc souvent ils sont brulés, affaiblis, fatigués. C’est difficile pour eux.»  

Des renforts qui font la différence  

La venue de renforts fait une énorme différence dans le quotidien des soignants et préposés en CHSLD, selon ses observations.  

Les bénévoles sont en mesure de passer un peu plus de temps avec les bénéficiaires, ce qui fait une grande différence sur leur qualité de vie.  

«Quand on est en soins d’urgence, alimenter quelqu’un, c’est presque le gaver. On n’a pas le temps, on ne peut pas le nettoyer, on ne peut pas lui expliquer ce qu’on va lui donner, on ne peut pas discuter. Il n’y a pas de connexion avec la personne. Quand on a plusieurs préposés sur une aile, ça permet d’avoir un échange, de créer un lien, d’avoir une discussion. Ça donne un autre sens aux soins et ça donne le goût de vivre à ces personnes!»  

Anouk Poulin peut en témoigner : des bénéficiaires qui arrivent à parler à leurs proches, leurs enfants, ont plus d’appétit.  

«Je l’ai vu : les gens parlaient à leurs enfants et ils avaient faim après. Sinon, quand ils sont seuls, quand ils n’ont pas de contact avec les autres, le goût devient moins fort et c’est difficile pour eux.»  

«Préposés au bonheur»  

Elle croit que les bénévoles pourraient jouer le rôle tout simple de «préposés au bonheur».  

«On relie ces personnes-là avec leurs familles, c’est un gros plus!» a lancé Mme Poulin.  

Par ailleurs, elle voit d’un très bon œil la venue de militaires dans les CHSLD.  

«Ce sont tous des gens qui ont de l’expérience, qui sont dynamiques, qui sont forts et en forme. Ça aide énormément. Là où je suis, c’est un bel apport, vraiment!»  

Elle souhaite surtout que toutes ces mesures visant à aider les malades demeurent en place une fois la crise terminée.

Un résumé pertinent de la journée,
chaque soir, grâce aux diverses
sources du Groupe Québecor Média.