/finance/business
Navigation

Une plateforme de livraison adaptée à la pandémie

IGA essentiels offrira 150 produits en forte demande à partir de midi aujourd’hui

Visite d’une entrepôt IGA en lien avec la COVID-19
Photo Ben Pelosse En quelques semaines à peine, IGA a mis sur pied un service de vente en ligne de 150 produits en forte demande, expliquent le v.-p. de Sobeys, Carl Pichette (à droite), et le directeur de l’entrepôt de Mascouche d’IGA essentiels, Jean-Pierre Couture.

Coup d'oeil sur cet article

La pandémie force IGA à revoir ses façons de faire : devant l’explosion du nombre de commandes en ligne, l’épicier lance IGA essentiels, un nouveau service offrant 150 produits en forte demande, disponibles rapidement, en livraison à domicile. 

Fini les 7, voire 10 jours d’attente pour recevoir son panier d’épicerie commandé par internet. À partir de midi, jeudi, fruits, légumes, pains, produits laitiers, de même que houmous et tourtières pourront notamment être commandés et livrés grâce à un nouveau site web, IGA essentiels [essentiels.iga.net]. Si le service est d’abord offert dans l’est de Montréal, il devrait être étendu à toute la métropole, et peut-être même ailleurs dans les semaines à venir. 

« La COVID-19, ç’a frappé fort », explique en entrevue Carl Pichette, le vice-président du marketing de Sobeys Canada. « On fait du commerce en ligne depuis 20 ans et le service est aujourd’hui offert par 275 magasins. Mais l’augmentation du volume qu’on a vu avec la COVID, c’est exponentiel. » 

De l’entrepôt au frigo 

Ce service temporaire offrira donc 150 produits, au lieu des 22 000 offerts sur le site régulier. Et les commandes seront traitées non pas par un commis à l’épicerie du quartier, mais directement dans un entrepôt mis sur pied en quelques semaines à peine par Sobeys, à Mascouche. 

Le Journal a pu visiter ce grand hangar réfrigéré où s’activera dès aujourd’hui une dizaine d’employés capables de remplir jusqu’à 500 commandes d’épicerie par jour.   

Ces employés recevront la liste de courses du client, ramasseront les articles demandés – aliments et produits ménagers – selon un ordre défini pour éviter d’entrer en contact avec des collègues, et les placeront dans de grands paniers et sacs réfrigérés, qui seront ensuite livrés directement à domicile. Le personnel sera équipé de gants et de masques protecteurs, explique le directeur de l’entrepôt, Jean-Pierre Couture.  

Tout l’est de l’île de Montréal, jusqu’à l’avenue Papineau, pourra se tourner vers IGA essentiels. Ce secteur a été choisi en raison de sa forte concentration de population. À partir du 11 mai, toute l’île devrait être desservie grâce à l’ajout d’un second entrepôt à Laval. Le service pourrait être étendu à d’autres secteurs du Québec si la demande est présente, explique M. Pichette. C’est la plateforme canadienne Shopify qui a été sélectionnée par Sobeys pour effectuer ce virage.  

Il s’agit d’une première à l’échelle canadienne pour Sobeys. La compagnie doit lancer au printemps, à Toronto, son service Voilà, qui offrira la commande en ligne et la livraison à domicile de 39 000 produits, y compris des aliments frais, à des prix comparables à ceux de Sobeys et d’IGA. Voilà doit ensuite être lancé à Montréal l’an prochain, en 2021.   

Métro se met aussi de la partie

La marque concurrente Metro n’est pas en reste. Jeudi, l’entreprise québécoise a dévoilé que pour « répondre à l’achalandage exceptionnel que connait l’épicerie en ligne en cette période de pandémie », elle lançait deux nouveaux services de commande par internet.

La plateforme Metro Priorité (metro.ca/mpriorite), offerte à l’échelle du Québec, vise en premier lieu les personnes âgées et les consommateurs à mobilité réduite ou en quarantaine. Grâce à un formulaire simple, ces personnes pourront récupérer leur commande préassemblée à l'extérieur du magasin, ou la faire livrer chez soi. Le service pour l’instant disponible dans 135 magasins Metro, dans les 14 magasins Adonis dès vendredi dans 40 magasins Super C.

Metro vient également de signer une entente avec l’application Cornershop. Ce service d’épicerie permet de faire sa commande par internet ou dans une application mobile et de recevoir la commande directement à la maison. L’épicerie est alors préparée par un commis dans la journée. Coût de l’opération : 10 % du prix de l’épicerie, contre 20 % habituellement avec Cornershop.

« Toutes les équipes déploient des efforts exceptionnels en cette période hors du commun afin de servir le plus grand nombre de consommateurs possible, en magasin comme en ligne », a déclaré Marc Giroux, vice-président exécutif, chef de la division Québec et du commerce en ligne.

Des produits populaires 

Quelques exemples d’articles vendus par IGA essentiels  

  • lait en sacs 
  • pain tranché 
  • beurre d’arachides 
  • saucisses à hot dog 
  • Coca-Cola et Pepsi 
  • coupes de porc préemballées 
  • farine 
  • fruits et légumes préemballés (concombres, petites carottes, framboises, pommes, etc.)