/lifestyle/food
Navigation

Dix alcools à l’érable

Coup d'oeil sur cet article

Avec ses notes fruitées et boisées, l’érable aromatise agréablement les alcools. Eau d’érable ou sirop, il peut être utilisé de différentes façons pour entrer dans la composition de plusieurs spiritueux, mais également de vins et de bières. 

On raconte qu’autrefois nos grands-pères profitaient de leur visite à la cabane à sucre pour ajouter du réduit de sirop d’érable à leur gin ou à leur whisky. Certains spiritueux reproduisent cette tradition. 

Le sirop ou l’eau d’érable peuvent aussi être intégrés avant la fermen-tation, le sucre se transformant alors en alcool, et laissant de précieux arômes, sans trop de sucre résiduel.  

Voici nos suggestions provenant de différentes catégories de produits. Parmi celles-ci, des classiques, mais aussi quelques nouveautés. 

1. Mousseux et vins à l’érable du Domaine Labranche 

 

Photo Geneviève Quessy

 

Le mousseux du Domaine Labranche est subtil et délicat. Peu sucré, avec un léger pétillant à la champenoise, il accompagne salades, aussi bien que terrines et fromages. Même délicatesse avec le rosé érable et framboise, et le vin d’érable blanc, aux discrets arômes d’érable, balancés par une légère acidité.  

  • En vente dans les boutiques spécialisées ainsi qu’à la Société des alcools du Québec (SAQ).  

2. Cidre à l’érable Black Creek 

Photo Geneviève Quessy

C’est un ajout de sirop d’érable qui confère son pétillant à ce délicieux cidre, grâce à une deuxième fermentation dans la bouteille. Avec son 6 % d’alcool et son petit goût de pommes, ce produit inspiré des cidres de type anglais est conçu à Hinchinbrooke, en Montérégie, à partir de pommes de variétés ancestrales et spécialement cultivées pour le cidre.   

  • On le trouve dans les magasins spécialisés.  

3. Bière à l’érable Maplehurst de Coaticook 

Photo Geneviève Quessy

Bière ambrée, brassée spécialement pour la saison des sucres, la Maplehurst contient du sirop d’érable. Grâce à son côté légèrement houblonné et peu de sucre résiduel, le résultat donne une bière aux arômes boisés, sans donner l’impression qu’on boit du sirop.  

  • Avec 5,5 % d’alcool, on la trouve dans les dépanneurs spécialisés et les épiceries.  

4. Gin et réduit de sirop d’érable 

Photo courtoisie, Les Subversifs

Le réduit de Léo s’apparente au plus près à la recette traditionnelle de nos grands-pères : du gin, additionné de réduit d’érable. Fabriqué à partir du gin Marie-Victorin au panais, additionné de réduit de sirop d’érable, on y trouve les notes herbacées du genièvre qui contrebalancent agréablement le côté sucré de l’érable. Se boit très facilement avec son 23 % d’alcool.   

  • En vente dans toutes les SAQ.  

5. Liqueur d’érable Noroi 

Photo courtoisie, Davy Hay Gallant

Fait d’eau d’érable fermentée, distillée, puis additionnée de sirop, ce produit de la distillerie Noroi est composé à 100 % d’érable. Son petit côté frais, rappelant le goût de la tire sur la neige, fait qu’on sent à peine son 23 % d’alcool. Tout juste arrivé sur les tablettes de la SAQ, il volera certainement la vedette ce printemps.   

  • À découvrir absolument.  

6. Bourgeon de la Distillerie Wabasso 

Photo courtoisie, Wabasso

Élaboré à partir du gin Wabasso, auquel de l’eau d’érable et du sirop ont été ajoutés, le Bourgeon est moins sucré que d’autres produits de sa catégorie. Parfumé de thé des bois, plus près en saveurs de l’eau d’érable que du sirop, cette liqueur révèle un petit goût de bourgeon, typique du sirop récolté tard au printemps, quand les bourgeons de l’érable sont prêts à s’ouvrir.   

  • On le trouve à la SAQ.  

7. Acerum blanc de la Distillerie Shefford 

Photo Geneviève Quessy

L’acerum est à l’érable, ce que le rhum est à la canne à sucre, dit-on. Dans cette version blanche de la Distillerie Shefford, où l’eau d’érable a été fermentée, distillée, puis vieillie quelques mois, on expérimente son goût le plus pur. Très fort en alcool avec 40 %, un peu poivré, il rappelle la tequila. À découvrir pour tous les amateurs de spiritueux.  

  • On le trouve à la SAQ.  

8. Gin Réserve Kepler 

Photo courtoisie, Distillerie Kepler

La Distillerie Kepler a relevé le défi de fabriquer un alcool du grain à la bouteille pour moins de 45 $. Produit à partir de maïs et d’orge québécois, le gin Réserve contient également du seigle, qui lui confère un petit côté épicé. Vieilli en barriques ayant contenu un alcool à l’érable, il révèle des nuances boisées d’érable, tout en étant peu sucré.   

  • En vente à la SAQ d’un jour à l’autre.  

9. Whisky à l’érable Coureur des bois 

Photo courtoisie

Incontournable, le whisky à l’érable Coureur des bois d’Ungava est devenu un classique pour les amateurs d’alcools sucrés. Bien équilibré entre sucre et alcool, son goût de sirop d’érable, un peu caramélisé, tire vers la cassonade. Parfait à déguster en digestif ou en jouant aux cartes, il titre 31,7 % d’alcool.   

  • En vente dans toutes les SAQ.  

10. Sortilège, crème d’érable, de Station 22 

Photo Geneviève Quessy

Composé de whisky canadien, de sirop d’érable et de véritable crème, le Sortilège, crème d’érable s’apprécie sur glace, aussi bien que dans un bon café alcoolisé. Tout en douceur, il peut également servir de base à d’agréables cocktails, ou napper une glace ou un gâteau. 

Avec 15 % d’alcool, on le trouve dans toutes les SAQ.