/news/coronavirus
Navigation

À vos masques!: le gouvernement peut exiger le port obligatoire

<b>Horacio Arruda</b><br /><i>Directeur national de la santé publique</i>
Photo Didier Debusschère Horacio Arruda
Directeur national de la santé publique

Coup d'oeil sur cet article

Le gouvernement provincial aurait le pouvoir d’obliger les Québécois à porter le masque, mais ne le fera pas pour ne pas se faire reprocher de brimer les droits des citoyens, estime un juriste.

• À lire aussi: Masques: ils feront partie de nos vies

« La loi permet au gouvernement d’émettre une telle ordonnance en situation “d’état d’urgence”, indique Me Jean Blaquière, expert en responsabilité médicale. Mais après, c’est un bon débat. Je ne pense pas que cette ordonnance passerait le test de la Charte des droits et libertés, comme étant nécessaire. Car il y a des alternatives. » 

« Serait-ce considéré comme une violation ? Probablement qu’un avocat demanderait d’invalider le décret pour cette raison », précise-t-il. 

Selon lui, cette mesure, si elle venait à être appliquée, s’imposerait de la même façon que celle des rassemblements. 

« La police donnerait encore une fois des amendes », dit Jean Blaquière. 

Non envisagé 

Le Dr Horacio Arruda a d’ailleurs évoqué qu’il n’exigeait pas le port du masque, car cela ne cadre pas avec l’aspect « nécessité » de la Charte des droits et libertés. 

De son côté, le ministère de la Santé et des Services sociaux (MSSS) appuie les dires du directeur de la santé publique. 

« Même si le gouvernement du Québec a le pouvoir, par décret, en vertu de la Loi sur la santé publique, d’obliger le port du masque, il ne souhaite pas aller dans cette direction », a indiqué Nicolas Vigneault, porte-parole du MSSS.

Situation au Québec

En date du

Cas confirmés

Total

Décès

Total

Vaccins administrés

Total 84 837+ 9 264

Tests effectués

Total 5 195 725+ 35 114

Hospitalisations

Total

Soins intensifs

Total

Voir tous les chiffres