/lifestyle/family
Navigation

Problèmes de chats pendant la période de confinement

black cat in protective medical mask
Photo Adobe Stock

Coup d'oeil sur cet article

Depuis la mi-mars, les Québécois sont confinés dans leur maison et ont dû s’adapter à un nouveau style de vie, mais ils ne sont pas les seuls. Les chats aussi vivent un changement dans leurs routines quotidiennes, et pas toujours pour le mieux.

Soudainement, plusieurs chats ont vu leur havre de paix se transformer en quartier général. Toute la famille (ou presque) à la maison, à temps plein, tout le temps. Or, si certains chats sont assurément heureux d’être entourés en tout temps d’humains à leur service, d’autres le sont moins et ont sans doute quelques difficultés d’adaptation en ce moment. Et ceci peut conduire à des problèmes de comportement.

Daniel Filion, intervenant en comportement félin à la tête d’Éduchateur, a vu le nombre de demandes de consultation augmenter de façon marquée sur son site (educhateur.com) depuis le début du confinement . « Le confinement a amené un bouleversement de la routine, si essentielle pour les chats, et se traduit souvent par plus d’anxiété et le développement de problèmes de comportement», dit-il. 

Trois types de problèmes

Il y aurait, grosso modo, trois types de problèmes en hausse : l’élimination inappropriée, les agressions par irritation et les miaulements... la nuit. Ces problèmes seraient le plus souvent liés à des lacunes dans l’environnement immédiat. Les chats, qui étaient tout de même capables de compenser ces lacunes en temps normal ne sont plus en mesure de le faire en plein confinement. 

Ainsi donc, certains chats ont commencé à éliminer en dehors de la litière. « Les chats sont plus actifs avec le confinement, mangent et boivent plus. Ils utilisent donc plus souvent la litière », nous explique l’Éducateur. Le problème est généralement relié à la grosseur du bac de litière, souvent trop petit, ou à l’emplacement du bac, souvent placé dans un endroit trop passant ou moins accessible. Daniel Filion estime que ce genre de problème se règle 85 % du temps en une seule consultation à distance.

Les problèmes d’agression par irritation sont aussi à la hausse chez Éduchateur. Tout le monde est un peu moins tolérant, chats et humains inclus. Les chats se font plus souvent déranger pendant leur sieste ou achaler par les enfants au-delà de leurs limites. Ils finissent par mordre ou griffer. Les chats ont besoin d’avoir un refuge dans la maison, un endroit propre à eux où ils ne seront pas importunés quand ils y sont. 

Finalement, il y a les cas de miaulement la nuit. Mon chat fait malheureusement partie de ce lot et nous réveille tôt le matin... La routine de tout le monde est un peu chamboulée actuellement, incluant celle des heures de sommeil. Les chats ont tendance à se réveiller plus tôt et veulent alors de l’attention. Il ne faut surtout pas entrer dans leur jeu et accéder à leurs demandes, nous recommande Daniel Filion. Sinon, ce sera le début d’une grande spirale sans fin... 

Évidemment, toute chose ayant une fin, on entrevoit un jour le moment du déconfinement. Ce jour-là, ce sera aussi un changement dans la nouvelle routine de « Ti-mine » et il faudra le prévoir, nous annonce Daniel Filion, et je vous promets que nous en reparlerons.