/weekend
Navigation

Cyberprédateurs: protégeons nos enfants

Coup d'oeil sur cet article

Les services de police en appellent à la vigilance, en ces moments de pandémie où plusieurs personnes se retrouvent dans un état de grande vulnérabilité. Vigilance parentale également puisque les cyberprédateurs sont là, ne cessant jamais leurs activités de prédation. Voici quelques consignes importantes... 

Vigilance ! 

Si internet s’avère être un excellent outil pour acquérir des connaissances et se divertir, il est aussi un lieu où se retrouvent des cyberprédateurs et des individus malveillants. L’exploitation sexuelle des enfants en ligne est un problème très grave et n’a malheureusement de cesse d’augmenter.  

Nombre d’enfants naviguent sur internet sans se douter qu’ils peuvent être la proie d’un criminel sexuel. C’est la raison pour laquelle il est si important de dispenser de l’éducation à la sexualité. À la maison, le parent peut agir comme un phare, comme l’éducateur chargé d’offrir des outils à son enfant et par le fait même de mettre tout en œuvre pour le protéger. C’est en débutant très tôt cette éducation et en lui inculquant des notions de sécurité personnelle que le parent outille son enfant à développer et à mettre en place des habiletés préventives. Par la suite, l’enfant améliore sa capacité de jugement et développe son réflexe d’en parler et d’aller chercher de l’aide jusqu’à ce qu’il en obtienne. 

Voici des indices qui, selon La Croix-Rouge canadienne, peuvent conduire à croire que votre enfant est peut-être à risque de mettre sa sécurité en ligne en péril, ou encore qu’il est en train de tomber dans les mailles du filet d’un prédateur sexuel sur internet :  

  • Votre enfant passe beaucoup de temps en ligne, surtout le soir. Lorsque vous lui demandez avec qui il est en ligne ou ce qu’il fait, l’enfant refuse de vous le dire ; 
  • Vous trouvez du matériel pornographique sur l’ordinateur de votre enfant ; 
  • Votre enfant reçoit des appels téléphoniques d’adultes que vous ne connaissez pas ; 
  • Votre enfant vous demande une caméra web ou amène votre caméra web dans un endroit plus privé ; 
  • Votre enfant reçoit du courrier, des lettres, des cadeaux de personnes que vous ne connaissez pas ; 
  • Votre enfant éteint l’écran d’ordinateur ou change rapidement le contenu de l’écran lorsque vous entrez dans la pièce ; 
  • Il se retire des activités familiales.  

Une priorité absolue : protéger nos enfants 

Plusieurs parents craignent tellement ces situations qu’ils se comportent parfois avec beaucoup de maladresse pour passer leurs messages ! Garder en tête que votre meilleure alliée c’est la communication. Le canal de communication devra toujours être ouvert, votre enfant doit pouvoir compter sur un adulte phare et avoir la possibilité de se faire entendre et se faire aider. L’enfant qui est victime ne doit pas se faire culpabiliser ni se faire faire la morale. Il doit être reçu et aidé. 

Donnez des trucs à vos jeunes qui naviguent :  

  • Indiquez-leur de toujours garder leur mot de passe privé ; 
  • De toujours demander aux parents responsables avant de donner quelque information que ce soit sur internet ; 
  • Leur dire de ne pas accepter les demandes d’amitié de personnes inconnues ; 
  • Leur indiquer qu’ils peuvent se fier à leur système d’alarme intérieur : quand quelque chose ou qu’une situation le fait se sentir mal, il doit vous en parler, vous serez là pour lui.