/finance/business
Navigation

Foodora annonce sa fermeture

Foodora annonce sa fermeture
Joël Lemay / Agence QMI

Coup d'oeil sur cet article

L'entreprise de livraison de repas à domicile Foodora a annoncé sa fermeture, lundi, faute d'avoir su atteindre un «niveau de rentabilité suffisant» après cinq ans de présence au Canada.

Foodora, qui est présente dans 10 villes du Canada, dont Montréal et Québec, propose à ses clients des commander des repas de restaurants via sa plateforme. Ces repas sont ensuite livrés par des coursiers à vélo.

Or, plusieurs autres entreprises, comme Uber Eats, DoorDash et Skip, se livrent une concurrence féroce dans le domaine de la livraison de repas.

«Le Canada est un marché très saturé pour les services en ligne de livraison de nourriture à domicile et a récemment connu une intensification de la concurrence. Foodora n'a malheureusement pas réussi à atteindre une position de chef de file dans le domaine», a expliqué l'entreprise par communiqué.

«Nous exploitons une entreprise qui nécessite un volume élevé de transactions pour réaliser des bénéfices. Nous n'avons pas réussi à atteindre une position qui nous permettrait de continuer à fonctionner sans avoir à absorber continuellement des pertes», a ajouté le directeur général de Foodora Canada, David Albert.

L'entreprise continuera à servir ses clients jusqu'au 11 mai inclusivement. Elle compte aussi faire une proposition concordataire à ses créanciers, dont les modalités demeurent à déterminer.

Foodora collaborait avec plus de 700 restaurants à Montréal et plus d'une centaine à Québec.