/news/currentevents
Navigation

Les inondations s'ajoutent à la crise pétrolière et à la COVID-19 à Fort McMurray

Les inondations s'ajoutent à la crise pétrolière et à la COVID-19 à Fort McMurray
Capture d'écran, Facebook - McMurray Aviation

Coup d'oeil sur cet article

FORT MCMURRAY, Alberta | Déjà lourdement affectés par la pandémie de COVID-19 et par la chute vertigineuse de la valeur du baril de pétrole, les résidents de Fort McMurray, en Alberta, doivent, en plus, faire face à d'importantes inondations.

Depuis dimanche, les services d'urgence de la municipalité régionale de Wood Buffalo, qui englobe Fort McMurray, ont dû mener plus de 200 opérations de secours pour sauver des citoyens ayant ignoré les avis d'évacuation lancés dans les derniers jours.

Pratiquement tout le centre-ville de Fort McMurray, qui longe la rivière Clearwater, se trouvait sous le coup d'un ordre d'évacuation lundi soir. La ville, qui se situe au confluent de cette rivière et de la rivière Athabaska, voit ces cours d'eau gonfler et déborder dans les rues en raison de la fonte des neiges et de la création d'embâcles.

Depuis dimanche, plus de 5000 personnes se sont présentées dans des centres d'évacuation, a indiqué le Fort McMurray Today.

Le premier ministre de l'Alberta, Jason Kenney, s'est rendu à Fort McMurray pour constater les dégâts. «Fort McMurray a déjà vécu des inondations et des amoncellements de glace, mais celle-ci est une inondation qui se produit une fois aux 100 ans», a-t-il expliqué.

«Cette ville a fait face à tellement de défis dans les dernières années, que l'on pense aux incendies ou aux années de difficultés économiques, et à la pandémie de coronavirus présentement [...]. Je suis ici au nom de tous les Albertains pour démontrer notre solidarité», a poursuivi M. Kenney en promettant de fournir «toutes les ressources nécessaires» pour permettre à Fort McMurray de faire face aux inondations.

Des photos aériennes prises par l'entreprise McMurray Aviation lundi montraient l'eau qui s'est répandue un peu partout au centre-ville, inondant de nombreux commerces et résidences.

Rappelons que Fort McMurray et sa région ont vu plus de 3000 bâtiments s'envoler en fumée en 2016 lors d'immenses feux de forêt qui avaient ravagé la ville.

L'économie de la Ville, qui se base avant tout sur l'industrie pétrolière, souffre des cours historiquement bas du baril de pétrole. De plus, une quinzaine de cas de COVID-19 ont été détectés dans la ville à ce jour.