/news/coronavirus
Navigation

Huawei fait don d’un million de masques au Québec

L’entreprise chinoise soupçonnée d’espionnage assure vouloir aider

Coup d'oeil sur cet article

Alors qu’il tente de convaincre les gouvernements d’équiper les compagnies de télécommunication pour l’internet 5G, le géant chinois controversé des télécommunications Huawei a fait don d’un million de masques à Québec. 

Le ministère de la Santé du Québec nous a indiqué hier avoir reçu un « don non sollicité » d’environ un million de masques de procédure de la part du groupe chinois, soupçonné d’espionnage aux États-Unis. 

L’entreprise ne produit pourtant elle-même aucun équipement médical. 

Des quantités plus restreintes de masques N95 et de combinaisons ont aussi été données au gouvernement québécois par Huawei, selon le ministère. Québec affirmait à la fin mars vouloir éviter une pénurie de masques à court terme. 

« Ces équipements ont été distribués dans le réseau », nous a écrit la porte-parole du ministère, Marie-Claude Lacasse. 

Huawei a contacté Québec au début avril, et les livraisons ont été effectuées entre le 10 et le 21 avril, selon elle. 

Huawei est au cœur d’un bras de fer entre le gouvernement canadien et chinois, ce qui fait douter certains de la pureté des intentions de l’entreprise. La directrice financière de Huawei, Meng Whanzou, a été arrêtée en décembre 2018 à Vancouver. 

Extradition demandée 

Les États-Unis réclament son extradition pour fraude. On reproche notamment à Huawei d’avoir contourné des sanctions imposées par Washington contre l’Iran. La Chine demande sa libération et a arrêté plusieurs Canadiens en Chine après l’arrestation de la femme d’affaires. 

Ottawa étudie la possibilité d’interdire au pays le déploiement de la technologie 5G de Huawei pour des raisons de sécurité. 

Le quotidien canadien The Globe and Mail avait rapporté que l’entreprise prévoyait donner six millions de masques au Canada. 

Pour aider 

« Pour être honnête avec vous, notre but n’est pas de faire de la publicité, mais bien d’aider au meilleur de nos capacités », nous a dit Sabrina Chartrand, porte-parole de Huawei pour le Québec et ancienne candidate du Parti libéral du Québec. 

« En tant qu’entreprise multinationale qui opère dans 170 pays, c’est sûr qu’on est en mesure de localiser et d’accéder à notre approvisionnement », juge-t-elle. 

Le groupe Vidéotron nous a dit avoir été lui aussi approché fin mars par Huawei pour recevoir des masques. La société de Québecor aurait redirigé l’entreprise vers le ministère de la Santé. 

Les dons de Huawei au Canada  

  • 6 000 000 masques de procédure 
  • 200 000 masques N95  
  • 50 000 paires de gants   
  • 30 000 visières   

Source : The Globe and Mail

Situation au Québec

En date du

Cas confirmés

Total

Décès

Total

Vaccins administrés

Total 84 837+ 9 264

Tests effectués

Total 5 195 725+ 35 114

Hospitalisations

Total

Soins intensifs

Total

Voir tous les chiffres